Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|
avatar
Chef des Voleurs
Messages : 158
Sujet: how to run from the mess you made - berich Ven 29 Déc - 19:39

Berich Beratius
36 années | célibataire | pansexuel | iwan rheon | ombre
Race & origine impérial de pure souche, né en cyrodiil d’une famille de marchands plus que loyaux à l’empire. et si il lui arrive de regretter le temps où il n’avait qu’à se servir dans le coffre familial, bordeciel est vite devenu son nouveau foyer. Affiliation sa seule affiliation, c’est la guilde des voleurs qu’il tâche tant bien que mal de remettre sur pieds. il ne se bat pour aucun dirigeant, pour aucune faction. seul compte le butin récupéré à la fin, ceux à qui il a pu appartenir ne l’intéresse guère. Métier berich dirige la guilde des voleurs, il tente de remettre de l’ordre dans ses rangs, il tente de renouer les relations qui faisaient sa force, il tente de redonner à la guilde sa réputation d’antan. ce n’est clairement pas une mince affaire et il le sait. Dieu oh, le voleur est sûrement ce qu’il y a de plus proche d’un fanatique. tout ce qu’il entreprend, tout ce qu’il achève, il le fait pour la maîtresse de la nuit, Nocturne. il ne dispose pas de ses faveurs, du moins, pas de celles qu’il voudrait et depuis qu’il a reprit la guilde en mains, il en a fait son obsession. alors il prie, il ne jure que par elle. berich en est devenu aussi chanceux que fidèle. chaque coup réussi est pour lui un signe de la Dame de la Chance.

Caractère

Berich, c’est pas vraiment un mauvais gars. Du moins, il ne se voit pas comme tel. Plus comme un fidèle qui aurait décidé de servir sa divinité du mieux que possible. Parce qu’on pourrait aisément le qualifier de fanatique. Le rendant parfois aveugle à ce qu’il se passe vraiment dans la guilde. Et pourtant, quand il y a de belles pièces à la clef, il se montre sans scrupule. Voler la seule richesse du gueux du coin ? Pourquoi pas. La seule limite était le meurtre. On ne va jamais jusque là. Parce que ça fait partie des principes de la guilde après tout. Outre ça et les quelques mensonges qu’il a l’habitude de formuler, il reste sage. Il tient à rester un homme de parole ; on remplit les contrats avec un soin tout particulier, on tient ses promesses. Et si il veut tenir la guilde d’une main de fer, il croit quand même aux secondes chances. Secondes chances qu’il accorde tout de même… dans de très rares occasions. Tout dépend de la faute finalement. Le voleur a malgré tout eu droit à une éducation, même si il lui arrive parfois de s’exprimer comme le dernier des gueux -la faute à l’alcool souvent, il sait se tenir face aux puissants à qui il cherche à s’allier.

Difficile de ne pas s’accorder sur le fait que Berich est le dernier des couards. Il sait quand il vaut mieux fuir et tient à sa vie plus que tout ; il n’est pas près à crever tant que Nocturne ne lui aura pas accordé une ultime faveur.


Apparence, vêtements, anecdotes
❖ Berich porte toujours sa tenue de la Guilde des Voleurs, plus sombre que celle des autres voleurs, distinguant son rôle plus important, son grade plus élevé. Les rares fois où il ne porte pas son uniforme sont bien sûr lorsque qu’un accoutrement moins connoté est nécessaire. On le verra alors dans une tenue des plus.. normale, sans exposer une quelconque richesse, comme s’il n’était qu’un simple citoyen modèle et honnête. ❖ Si lorsqu’il effectue officie pour la guilde il porte généralement un arc et une épée courte sur lui, on ne le verra qu’avec une banale dague portée à la ceinture quand ce n’est pas le cas. ❖ Les marques de ses échecs sont visibles un peu partout sur son corps. Marques de fouet pour sa première tentative foireuse de désertion, larges brûlures sur son avant bras pour un piège malencontreusement déclenché, auriculaire et annulaire de sa main droite en partie sectionnés pour avoir tenté d’arnaquer plus malin que lui. Sans vraiment compter le reste des cicatrices présentes qu’on retrouve un peu partout. ❖ On remarquera des points noirs dans le blanc de ses yeux, même si il parait que vénérer un prince Daedra ce n’est pas une bonne idée. ❖ Malgré tout, Berich est un voleur qui se respecte et peu importe la situation, il portera toujours quelques crochets. Au cas où, ‘voyez. ❖ Cet homme est petit. (C’est tout.) ❖ Il aime jouer aux cartes. Mais il aime encore plus jouer avec les cartes. Ne rien y connaître à la ‘vraie’ magie ne l’empêche pas de connaître quelques tours de passe-passe, même si, il faut l’avouer, ils sont foireux. Pas vraiment de quoi impressionner l’archimage.  

Compétences et équipement ❖ Fidèle à sa qualité de voleur, l’homme a apprit à évoluer en toute discrétion, il sait se faire oublier, user de la nuit à son avantage. Probablement qu’il ne serait plus en vie autrement. ❖ Parce que ne pas se faire repérer ne fait clairement pas tout, Berich est passé maître dans l’art du crochetage, même si certaines serrures lui encore donnent du fil à retordre. Le vol à la tire est loin d’être quelque chose qu’il maîtrise, il s’arrange d’ailleurs pour esquiver et confier à d’autres les contrats qui demande d’y avoir recourt, ce serait fâcheux en effet que certains se rendent compte de cette faiblesse, n’est-ce pas ? ❖ Service militaire dans la Légion mpériale oblige, il a dû apprendre à user d’un arc et d’un glaive, ce sont d’ailleurs les deux armes qu’il manie encore aujourd’hui, bien que ses connaissances soient souvent dans une optique de défense et non d’attaque. Autrement, il manie la dague, avec pas mal de difficultés cependant. ❖ Berich ne s’est pas non plus hissé à la tête de la Guilde sur un coup de chance. L’éloquence est une qualité qu’il a su entretenir tandis qu’il se trouve surtout à mi-chemin entre diplomatie et manipulation.

Paramètres systèmesPseudo/Prénom tahmeyr Age vingt piges :stare: Pays le france. Comment as-tu connu le forum ? j’suivais depuis le tout début :drama: Des remarques ? j’viens là juste pour épouser erissare et wyn, bisous.

________________


Secrets in the dark.
look at yourself, boy a lying thief, only coming after dark using the window to the bathroom upstairs. like darkness you hide behind the mask of tales stealing only dreams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef des Voleurs
Messages : 158
Sujet: Re: how to run from the mess you made - berich Ven 29 Déc - 19:39

" That sounds illegal. I’m in. "

Les dragons ont toujours été une légende, du folklore : maintenant, on dit qu'un d'entre eux à attaquer la forteresse d'Helgen.. Y croyez-vous ?

Pour l’instant, Berich semble avoir du mal à y croire. Ou du moins, il ne veut pas vraiment y croire. Parce qu’entre la presque mort de la guilde et le début de la guerre civile, la situation est déjà assez foireuse. Peut-être qu’il lui faudra en voir un de ses propres yeux pour réaliser que ces bestioles ne sont pas uniquement présentes dans les contes et autres histoires dans le genre. En attendant, il hésite, il reste dans son déni et se concentre sur ce qui compte vraiment. Quoi que, envoyer quelques gars à Helgen pour y faire un tour gentiment récupérer ce qui peut l’être. De toute manière, si ce qui se dit est vrai, les habitants du village ont sûrement été brûlés vifs (miam) et n’auront plus besoin de leurs objets de valeur.  

La mort du haut-roi des mains du chef des rebelles, le siège de Fortdhiver sont deux actions qui ont fait éclaté la guerre civile, longtemps larvée entre Impériaux et Sombrages : comptez vous vous engager d'un côté ou de l'autre ?

Avant d’être chef de la Guilde, Berich a légèrement déserté la Légion (seulement légèrement, promis) Autrement dit, il ne risque pas vraiment de s’engager à leurs côtés. Ni même pour les Sombrages à vrai dire. Parce que bon. Guerroyer dans Bordeciel pour un truc qui ne l’intéresse pas, est loin d’être dans son intérêt. D’autres choses plus capitales occupent ses journées. Le plus embêtant dans tout ça, c’est sûrement le siège de Fortdhiver qui l’empêche d’accéder à l’Académie et aux livres qui s’y trouvent. Et à la gonzesse qui la dirige accessoirement.



Raconte-moi ton histoire...

Probablement que Berich n’avait jamais été destiné à devenir voleur. En tout cas, ce n’était clairement pas la voie que ses parents avaient choisi pour lui. Il était né en Cyrodiil, dans une famille de marchands qui avaient réussi à se faire une petite place dans la société. Ajoutons aussi une loyauté exagérée envers l’Empire et une tendance à  être plus que lèche-cul avec les quelques relations qu’ils avaient su se faire. Alors forcément qu’il fallait qu’un de leurs enfants termine dans la Légion. Ne serait-ce que pour participer à l’effort de guerre, des conneries dans le genre. Mais pas le premier. Parce que lui, il allait reprendre les affaires parentales et c’est tout ce lèche-bottisme qui a mené Berich, le deuxième gamin des Beratius, dans un putain de camp impérial, pour faire son service militaire à jouer les larbins pour des supérieurs dont l’ego ne demandait qu’à être flatté.  Dommage qu’il n’ait pas hérité de ce trait présent chez ses vieux, n’est-ce pas ? Parce que Berich, ça le faisait chier, clairement. Se servir dans les caisses de papa et maman jusqu’à ce qu’ils soient trop vieux et cèdent le flambeau, ça c’était l’avenir qu’il se figurait. Il n’avait pas tenu plus d’un mois avant de tenter de se tirer. Avant d’être rattrapé, puni et remit dans le rang, surveillé par ses collègues larbins.  Déserter c’est mal, on lui avait presque gentiment fait comprendre.

C’est con que Berich soit aussi têtu que couard. Et alors, dès qu’une occasion s’était à nouveau présentée, il n’avait pas hésité. Le futur voleur avait piqué un canasson et s’était enfui à la lueur du soleil couchant tel un héros en quête d’aventure. Oh, et quelles aventures. Parce que sans les parents sans financer, il fallait tout de même trouver un moyen de grailler. Et de se loger un peu. Alors Berich avait commencé à mendier. Parce qu’il n’avait pas d’autres choix, et qu’il se planquait. Retourner chez les vieux c’était pas une bonne idée après tout. Ils l’avaient sûrement déshérité au moment même où la nouvelle de sa désertion leur avait été communiquée. Parents oubliés, quinze piges au compteur et une vie dans la rue qui se profilait, il avait commencé à effectuer quelques tours de passe-passe, arnaquant les quelques passants qui acceptaient de jouer. Et même après s’être fait choppé -et coupé quelques phalanges, il avait continué. Jusqu’à ce qu’on le repère et qu’il passe, non sans mal, le putain de test pour rejoindre la guilde des voleurs. Seule option désormais pour ne plus être un gueux isolé. C’était à cette période qu’il se mit à prier Nocturne. D’abord perplexe, il s’était petit à petit prit de fascination pour le daedra. À partir de là, sa vie n’était que prières, vols et débauche quand il ne faisait aucun des deux.

Il avait trente piges quand il a rejoint Faillaise et la branche de la Guilde présente en Bordeciel. Entre l’envie de nouvelles aventures et une obsession pour la Dame de la Chance, dans une guilde en déclin, il avait d’abord eu du mal à s’intégrer, mais l’absence de sang neuf et la malchance dont étaient victimes les voleurs, il avait fini par se faire une petite place. On se sert les coudes quand ça part en couilles, n’est-ce pas ? Du moins, jusqu’à ce que les gardes finissent pas trouver un moyen de les déloger de leurs égouts. C’était fâcheux. Très très très fâcheux. Parce qu’ils étaient des voleurs en cavale, sans planque où aller. Et alors qu’aucune solution n’était prise, que les conflits naissaient parmi les membres restants, Berich était parvenu à s’imposer. Peut-être que c’était mal vu, mais il s’en cognait. Garder la guilde en vie était ce qui importait. Encore discrets, ils s’étaient établis dans les ruines de Markarth. Ça puait déjà moins que les égouts, même si ça restait précaire.

Alors désormais, Berich n’avait plus que deux objectifs ; remettre la guilde sur pieds et regagner les faveurs de Nocturne. Renouer des relations avec de potentiels soutiens, c’est facile en soi. Bien plus que trouver le moyen d’obtenir la bénédiction d’un putain de prince daedra en tout cas.




________________


Secrets in the dark.
look at yourself, boy a lying thief, only coming after dark using the window to the bathroom upstairs. like darkness you hide behind the mask of tales stealing only dreams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 780
Sujet: Re: how to run from the mess you made - berich Ven 29 Déc - 19:41
Enfin le BeBe sort du noir :caca: Pense à ne pas me voler, merci :mali: Bienvenue parmi nous :love:

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archimage
Messages : 141
Sujet: Re: how to run from the mess you made - berich Ven 29 Déc - 19:42
Coucou Bebe :perv:
Tu es parfait, sexy avec tes cicatrices et tout :drama:
J't'aime, rejoins-moi :hihi:


Bienvenue parmi nous !
Allez dans le menu des compétences pour les augmenter



❖ Tu peux maintenant passer signer les bottins Il y en a pas mal parce qu'on aime bien que tout soit bien rangé, mais il ne faut pas passer à côté, pour que tout soit clair pour tout le monde ensuite N'oublie pas aussi de signaler ton rôle et si tu as un clan
❖ Toujours dans la section obligatoire, il faut que tu crées ton agenda de rp : non, ce n'est pas une fiche de lien, c'est juste pour poster un lien à chacune de tes réponses, pour voir ton activité rp ! Tout est expliqué juste là mais en cas besoin, n'hésite pas à mp le staff!
❖ Pour trouver des liens et des rps, il est fortement conseillé de te créer une fiche de lien et passer dire coucou dans celle d'autrui !
❖ A propos de liens, pour créer ton propre pré-lien et ton propre scénario il n'y a aucun souci ! Tout est expliqué par là ! Attire de nouveaux camarades, petit dovahkiin
❖ Les journaux de bord sont optionnels, mais je te donne leur emplacement sur la carte : faire ta chronologie, le carnet de note de ton perso, un p'tit rp solo, noter son évolution tout ça est libre !
❖ Enfin, tu peux aller jeter un coup d'oeil du côté du système de dés et des demandes diverses : toujours bien de savoir ce que tu peux faire De même pour ouvrir un rp et/ou archiver un rp il faut jeter un oeil ici !
Et ça c'est quoi ? ça c'est là où l'on vote sur le forum Paraît que c'est vachement utile pour ramener de nouveaux membres et faire prospérér l'empire la rebellion la non-consanguinité en Bordeciel

________________


J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prêtre
Messages : 96
Sujet: Re: how to run from the mess you made - berich Ven 29 Déc - 19:43
Le voleur est enfin parmi nous :drama:
Bienvenue une fois encore :love:

________________
† I feel my ancestor in my blood. I am a body people that are asking not to be forgotten.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Sujet: Re: how to run from the mess you made - berich Sam 30 Déc - 12:09
Iwan est super pour ton perso, très très bon choix ♥️
Bienvenue, au plaisir de te croiser en RP :love:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: how to run from the mess you made - berich
Revenir en haut Aller en bas
 

how to run from the mess you made - berich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» oh, what a mess we made #randomlyrics
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Le Mess des Marines
» Asa Made Jugyou chu !
» Présentation du 1er prototype de bus «made in Haiti»





Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Registres Impériaux :: Devenir un Aventurier :: Aventuriers qualifiés-


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet