Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|
avatar
Général de Légion
Messages : 84
Sujet: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mar 13 Mar - 22:44

Marcus Tullius
36 ans | Célibataire | Pansexuel | Russell Crowe | Combattant
Race & origine ❖  Originaire de Cyrodiil, Marcus est un impérial, sa lignée ne démontrant aucun métissage avec le reste du peuple qui borde Tamriel. D'une famille modeste, il a su montrer qu'il était fait pour gravir les échelons et ainsi montrer que sa loyauté était acquise depuis bien longtemps pour l'Empire. Affiliation ❖  Général de la Légion Impériale, il combat pour l'Empire, son épée et bouclier sont levés pour combattre les envahisseurs, repoussant toutes menaces qui pourraient porter atteinte à sa patrie. Son rôle de porte-parole du Troisième Empire en Bordeciel appuie fortement sur le sentiment d’oppresseur qu'il peut faire entrevoir aux autochtones. De part le traité de l'Or Blanc, il se doit de coopérer avec le Thalmor et donc de leur servir un soutien militaire si besoin. Métier ❖  Marcus est avant tout un soldat au service de son empereur, il gagne sa vie en tant que tel, mais le fait d'avoir atteint les titres qui le rendent tristement célèbre en Bordeciel font de lui une cible à éliminer ou encore à occuper dans une autre bataille. Il passe la majeur partie de son temps à décrypter les stratégies des Nordiques ou encore à surveiller de près le Thalmor qui semble ne pas toujours être transparent en sa présence. La méfiance est alors sa seule compagnie. Dieu ❖  Il croit en la Loi, au fait que continuer à persévérer lui donnera la force nécessaire pour surmonter les épreuves auxquelles il fait face. Pourquoi ne croirait-il pas en Akatosh ? C’est lui de part le passé qui a refermé les portes d’Oblivion, lui qui a fait reculer Merhunes Dagon, encore lui qui a tout simplement sauvé leur très chère Cité de la Tour d’Or Blanc. Pour lui, c’est une ligne de conduite à suivre. Il n’en voue pas un culte au point de devenir un illuminé, mais il apprécie de voir le moral de ses hommes aller au mieux rien qu’à l’énonciation de leur Dieu protecteur.

Caractère Marcus Tullius est un homme droit et souvent désigné comme « Chien de l’Empire ». Aussi loyal qu’un vulgaire cabot, il est ce qu’on appelle un « dévoué ». Sa famille c’est l’Empire. Sa patrie ? L’Empire. Rien n’est plus important que de servir les desseins de l’Empereur. Cela nous amène vers un caractère des plus prévisible, mais aussi des plus compliqué. Malgré ce surnom peu élogieux, c’est un homme à la patience aiguisée ; les conseils de guerre, les débats houleux ou encore explosifs n’ont jamais ébranlé cet homme. Le calme est une arme dangereuse entre ses mains et il sait la manipuler avec précision. Le Thalmor n’apprécie pas vraiment de discuter avec lui, il est indéchiffrable et ils n’arrivent pas à savoir si son allégeance dans leur lutte contre les Sombrages leur est vraiment acquise.

Ses notions en géopolitique dévoile en cet homme un stratège qui pense à toutes les tactiques possibles. Il déteste perdre et encore plus de faire des erreurs. Il ne veut pas d’un nouvel échec comme à Helgen. On ne lui avait pas tenu pour responsable, mais il s’est rapidement mis en question pour au final se jurer de ne plus échouer. Il a démontré à l’Empereur qu’il était un homme réfléchit, usant surtout de tous les stratagèmes pour surmonter les difficultés et alors renverser la tendance. Les rumeurs parlent, mais il n’a jamais vraiment attaqué dans le dos de ses ennemis, il a un certains code de conduite qui le rend trop honnête et respectueux envers ses adversaires.

Les champs de bataille sont toute sa vie, chaque combats, coups d’estocs, lui ont appris à se construire une identité propre. C’est un homme organisé et autoritaire qui fait face à la lame des haches de guerre. Un homme qui manie d’une main ferme chaque soldat qui forme la Légion, des ordres qui sont aboyés pour se faire obéir et entendre de tous. Son adage est connu de ses troupes, c’est ce qui l’identifie au travers des contingents impériaux qui sillonnent Bordeciel.

« Les batailles sont remportées par des hommes formés et disciplinés, les guerres sont gagnées par des individus talentueux et exceptionnels. »

Un dicton qui démontre parfaitement qu’il ne supporte pas la moindre faille, préférant s’occuper de tous les points qui laissent un semblant de soupçon. Agençant alors chacun de ses ordres pour maintenir une cohésion entre lui et ses hommes ; une façon de faire quelque peu strict, mais une bataille ne s’est jamais gagnée avec une autorité bancale. L’hésitation ne fait pas parti de ses penchants, il préfère garder de l’assurance et alors agir en conséquence, n’hésitant pas à mettre au fer un soldat qui fait du zèle ou encore de faire sortir de son campement un elfe qui se serait un peu trop cru chez lui. Marcus est un homme qui sait se faire respecter, n’ayant jamais connu d’insubordination qu’il n’aurait pas surmonté. La traîtrise il connaît et c’est une tare qu’il ne supporte pas de voir dans une créature, importe qu’elle soit. Une noirceur qui n’a pas sa place dans un champ de bataille, une sombre création que l’Homme a développé pour se protéger. Pour contrer cela, il reste attentif à chacun de ses hommes et à ceux avec qui il traite. Il n’aime pas voir une faille dans ses plans, et c’est souvent à cause d’homme corrompu qu’il doit réajuster ses méthodes. Torturer un traître ne l’a jamais rebuté, il va facilement jusqu’à tuer cette personne s’il n’obtient rien d’elle. Une situation qui fait de lui, un « chien » loyal et bon pour l’Empire. Une bonne graine comme on pourrait dire.

Son langage est celui de tout officier qui se respecte, mais il lui arrive par moment de se laisser aller à une façon de parler assez crû, n’hésitant pas à outrer les oreilles sensibles des elfes du Thalmor ou encore à faire froncer les sourcils de son Légat. Après tout, il a toujours eu un caractère difficile et une façon de voir les choses qui font ruminer bien des barbes. Acerbe dans ses propos, il est devenu maître dans les joutes verbales, autant soutenu que familier. Il peut paraître si exécrable avec les gens que cela ne le dérange pas de paraître une pourriture, à vrai dire on fait appel à lui, pas pour être un nobliaux, mais pour gagner des batailles et avec de la chance la Guerre.

Son sens de la justice est sensiblement la même que Akatosh, il croit en lui et au Neuf, mais cela ne déformera pas ce qui fait de lui un mortel doué de conscience : sa personnalité. Il a toujours été un homme très dévoué à sa mission, mais en dehors de ça, il sait apprécier ce que le monde lui offre. La musique, cet Art lui plaît bien, même si les Bardes racontent parfois des obscénités comme des louanges, cela ne l’empêche pas d’en rire. Après tout, les soldats qu’il emmène à la mort, racontent beaucoup d’histoires grivoises, c’est l’âme d’une armée. Il sait se détendre, mais durant ses dernières années, il n’a pas vraiment eu un seul instant pour souffler, la Guerre fait rage et le Thalmor met la pression.


Apparence, vêtements, anecdotes L'habit des Généraux de la Légion est ce qui s’apparente le plus à l’uniforme romain, ensemble de cuir et de pièces de fer qui forme alors une armure qui les protège des coups. Toutefois la tenue de Marcus est celle d’un haut gradé, il se doit alors d’être mieux protégé et présentable que ses subalternes. Il trouve que c’est une connerie de penser ainsi, car cela vous rend aussi très visible sur un champ de bataille, mais il ne peut déroger à la dogme vestimentaire. Il porte alors en Cyrodiil une armure en acier impérial qui le protège des coups mortels. C’est en Bordeciel, qu’il décida de changer de style, optant pour une teinte plus foncée, le rendant plus discret dans les forêts Nordique. Il est couvert d’une cape brun rougeâtre, surmonté d’une épaisse fourrure de loup des glaces. Marcus porte la célèbre « jupette » se foutant royalement des moqueries des autochtones. Sous celle-ci, un pantalon en cuir léger qui lui permet de courir assez facilement, contrastant avec le poids du plastron. La paire de sandale est bien la pire des chausses qu’il pourrait posséder, il tuerait bien un loup des glaces juste pour se faire des chausses plus imperméable au froid. Bien qu’il est remédié à ce problème avec des bottes en cuir durci.

Cheveux coupés courts et souvent ébouriffés par le vent, il ne prête pas trop attention à son apparence. Sa barbe de quelques semaines montre un aspect négligé chez lui, mais il n’a pas le temps pour ce genre de futilité. Il se fiche bien de l’avis des autres sur son apparence.

Il est plutôt grand. Son corps façonné à travers ses combats, il se voit pourvu de nombreuses cicatrices, dos, bras, torse, jambes et même le visage. Il n’a jamais été adepte de se tourner les pouces pendant que ses hommes courent les tripes à l’air. L’impérial serait plutôt du genre à foncer  tête la première dans la bataille. Pourtant ce n’est pas faute de le prévenir et de faire attention, mais cela ne lui fait pas peur, il est donc très courant de le voir revenir couvert de sang et de blessures. Son Légat retint son souffle à chaque fois qu’il part en campagne, mais il est ainsi, voulant participer avec ses hommes et faire reculer ceux qui ne souhaitent pas une unification avec l’Empire.

Justement en parlant de son visage, l’une de ses cicatrices sur la joue lui a été laissé par l’un de ces Thalmor. Lui qui aime bien parler et exprimer son avis, il n’avait fait que répondre à la question de l’un d’entre eux, insultant au passage toute l’armée elfique. L’homme ne sait jamais quand s’arrêter, surtout quand le sujet peut faire sourire nombre de ses soldats. Marcus donna alors un avis très constructif sur la ressemble de chacun d’entre eux, émettant l’hypothèse de la consanguinité et d’être de très proche cousin avec les Parjures, expliquant sûrement leur surpopulation…. Un avis qui lui fit gagner cette balafre sur la joue gauche, blessure faite par une flèche d’un soldat Thalmor un peu trop vexé et colérique pour le coup. Mais l’histoire ne s’ébruita jamais réellement hors de ce pic enneigé, la fierté peut-être ?

Compétences et équipementLa Stratégie Militaire, c’est ce qui fait de lui un Général hors-pair, il fait attention à toutes les possibilités, se mettant à la place de son ennemi pour savoir comment il pourrait réagir et ainsi prévoir autant qu’il peut les futurs déplacements.
Le Commandement, un talent inné qui lui permit de faire ses preuves dans de petites batailles contre des groupes plus ou moins gênant en Cyrodiil. Il sait manœuvrer ses troupes de façon à toujours minimiser les dégâts d’un revirement de situation. Ses hommes ont une confiance presque aveugle dans chacun de ses ordres, sachant que celui-ci essayera toujours de les ramener vivant.
Marcus sait se battre avec une épée et un bouclier, usant de botte assez retord pour déstabiliser son adversaire et lui asséner le coup de grâce. Il a quelques notions en équitation, ainsi donc de la bataille à dos de cheval, tout comme le tir à l’arc qui n’est vraiment pas sa tasse de thé, mais il sait au moins le manier pour chasser.
Sa maîtrise de la magie n’est pas extraordinaire, mais il a des bases en illusion (niveau adepte), il s’efforce toutefois de toujours garder une maîtrise de celle-ci et de ne pas perdre la main. Il s’en sert beaucoup pour motiver ses troupes et leur donner une rage de vaincre, mais il n’est pas déloyal au point de l’utiliser pour faire fuir l’ennemi.
Ses Connaissances en (géo)politique font de lui un adverse difficile pendant les négociations ou encore dans les demandes/ordres venant de ses alliés.  Il a toujours été très difficile de le berner en ce qui concerne la situation en Bordeciel et ses alentours. Il sait parfaitement ce qu’il en retourne, il possède des lacunes, mais ce n’est pas assez important pour lui faire perdre la face devant un débat sur la situation actuel de la région nordique.

Marcus a toujours un glaive accroché à la hanche, ainsi qu’un bouclier qui repose dans sa tente, il l’oublie presque à chaque fois, mais souvent il est accroché à son destrier. Son armure en permanence sur lui, il a du mal à se dire qu’il dort presque avec, bien que ce ne soit pas encore le cas. Une amulette d’Akatosh traîne à son cou, il est conscient que c’est un symbole fort, mais c’est un objet important pour lui.

Paramètres systèmesPseudo/Prénom Biohazar. Age 24 ans. Pays France. Comment as-tu connu le forum ? Le Truc-là, le voleur pas doué qui m’a sur-vendu le forum ! Des remarques ? J’ai hâte de taper sur les Thalm-…. PARJURES !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Général de Légion
Messages : 84
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mar 13 Mar - 22:45

" L'Empire aime les chiens fidèles, surtout quand ceux-ci montrent les crocs. "

Les dragons ont toujours été une légende, du folklore : maintenant, on dit qu'un d'entre eux à attaquer la forteresse d'Helgen.. Y croyez-vous ?

Comment ne pourrais-je pas y croire ? C’est là, le lieu où ce maudit Ulfric s’est enfuit, profitant du chaos engendré par cette… abomination. Je l’ai vu. Cette noirceur qui a obscurcit le ciel, ses iris rougeoyant, comment ne pas oublier cette scène ? Une légende ? La Cité Impériale a bien été sauvée par Akatosh lui-même, nous y croyons dur comme fer et le fait que ces créatures soient revenus, constituent une menace sérieuse. Nous devrions nous occuper d’eux avant de continuer la chasse à l’homme, mais l’empereur semble plutôt du même avis que le Thalmor.

La mort du haut-roi des mains du chef des rebelles, le siège de Fortdhiver sont deux actions qui ont fait éclaté la guerre civile, longtemps larvée entre Impériaux et Sombrages : comptez vous vous engager d'un côté ou de l'autre ?

Ce que je compte faire ? Il est évident que je suis au cœur même de cette maudite Guerre. Je compte bien la gagner et montrer que Bordeciel a besoin de l’Empire pour évoluer. Même si pour cela, l’usage de la force deviendra une nécessité.



Raconte-moi ton histoire...

« Mon fils. Pour amener l'Empire à t’aimer, il ne suffit pas de tuer. Tu dois lui montrer que tu existes pour son peuple, tu dois le conquérir. »

Une phrase qui reste ancré au fond de son esprit. Les mots de son père sont comme les ordres de Titus Mede II : impénétrables. Il croit en de nombreuses choses, mais il n’a qu’un guide. Depuis tout petit il est resté aux côtés de son père, l’observant faire et se gonflant de fierté. Cyrodiil était pour lui un havre de paix, malgré les tensions et les chasses que s’adonnaient les Légions pour capturer les derniers rescapés des batailles mineurs. L’enfant réagissait comme n’importe quel marmot, il voulait faire comme son père, il admirait celui-ci, voyant en lui un héros invincible. Mais la 4E de l’an 171 fut traversée par un vent de panique et sanglant. Il n’avait alors que six ans quand les Elfes optèrent pour des moyens radicaux dans leur « pacifisme ». Son père y laissa sa vie, sa mère le pleura, lui s’en trouvait confronté à la dure réalité. Son héros n’était pas invincible, il avait été massacré par les elfes. Cela se passa en 174, il se jura de le venger, une haine qui se mua en devoir. Il avait transformé cette volonté en force, son père lui avait souvent dit que tuer n’était pas toujours la meilleure des solutions, qu’il devait protéger le peuple pour se faire aimer de celui-ci, un adage vieux comme le monde, un dicton qui fit de lui un homme déterminé à vouloir entrer dans l’armée. Un soldat qui aspirait tout simplement à protéger l’Empire, à être le rempart qui repousserait l’envahisseur et qui un jour donnerait le coup de grâce au Thalmor.

Son apprentissage se passait sans encombre, il avait été sous l’aile protectrice d’un Général de Légion, lui montrant tout ce qu’il devait savoir, améliorant les capacités qu’il avait déjà suite à son observation auprès de feu son père. Le nom de Tullius inspirait le respect, tous connaissaient l’homme qui avait périt en évitant un massacre bien trop conséquent pendant la Guerre. Il portait fièrement le nom et se montrait assidu et sans pitié pendant les entraînements. Malgré son âge et sa carrure, il se démarquait sur ses connaissances et son intelligence, résolvant les problèmes stratégiques avec une efficacité qui rendait fier ses professeurs.

Marcus appréciait pourtant pouvoir être plus que ça, il voulait être utile, polyvalent, il s’adonna alors à l’apprentissage des arts mystiques. L’Université des Arcanes était le lieu parfait pour ça, ayant obtenu une permission de son protecteur, il entreprit d’étudier l’art de l’Illusion. Pour lui savoir maîtriser une quelconque magie était important, il connaissait des lieutenants qui savaient guérir, mais lui voulait faire plus, il voulait encourager les guerriers, les rallier à sa cause, leur montrer qu’ils étaient plus que de la simple chair à canon. Les Mages avaient de l’affection pour ce jeune homme, lui apprenant les rudiments de la politique et sa géographie, ils étaient déterminés à lui offrir toutes les armes dont il avait besoin pour être un chien loyal. L’Empire était puissante et c’était avec ce genre d’homme qu’elle le resterait.

Il devint talentueux, digne fils de son père, il s’illustrait dans des batailles et surtout dans certains jeux que les soldats aimaient s’adonner. Le Pancrace était une discipline physique, tactique, mais aussi endurante. Il n’était pas imbattable, mais il fallait toujours donner le meilleur de soi-même pour le renverser. Un sport qui faisait sensation parmi les demoiselles qui venaient souvent se perdre -volontairement- dans les grands espaces autour du Colisée. Il était bon lutteur et s’entraînait volontiers avec les gladiateurs de la Citée Impériale, ils avaient tous leur technique pour essayer de faire tomber un légionnaire. C’était un peu comme un défi, une taquinerie qui était la bienvenue.

Par un coup du sort, il passa de Lieutenant à Général, mais jamais rien n’arrivait vraiment par hasard. Un moyen pour se débarrasser de lui ? Il n’aurait jamais la réponse, il ne saurait dire si c’était un coup du Thalmor, mais il finit par se retrouver en Bordeciel pour arrêter et faire exécuter Ulfric. Les choses étaient compliquées, mais il savait que Titus attendait autre chose de lui, il le sentait. Le traité était trop avantageux pour les elfes. Il devait y avoir un coup bas de prévu. Il avait pour mission de montrer aux Nordiques que l’Empire était là en paix, là pour les aider, leur montrer que c’était la meilleure solution pour tout le monde, mais le Thalmor n’arrangeait pas les choses. Il devait jouer de ses relations pour éviter de trop les énerver. Marcus n’était pas un nobliaux pistonné, il ne supportait pas qu’on le regarde comme s’il n’était pas une menace. Car il était peut-être le pire ennemi en devenir qu’ils avaient à craindre.

Son échec cuisant à Helgen fut un désastre pour lui. Il avait réussit à impressionner ses alliés pour sa rapidité d’action, mais ce Dragon avait décidé qu’il en serait autrement. Le chaos était une chose qu’il se rappellera longtemps. L’odeur de la chair carbonisée, le sang, les cris d’effroi. Il ne souhaitait pas que cette chose continue de vivre, il ne voulait pas que les citoyens de Tamriel subissent ce qu’il avait vu.

La défaite est amère, mais pas indigeste. Il finirait par accomplir son devoir. Après tout, il restait une épine dans le pied de ces elfes. Il savait pourquoi, mais eux, savaient-ils qu’au fond il n’aspirait qu’à les voir se ramasser. Le jour où ça arrivera, il les toisera du haut de son destrier. Ce jour-là, l’Empire sera prête à les écraser et leur montrer que le passé restera à sa place. Alessia par le passé avait démontrer que les Ayléides avaient été si faible contre eux, la race supposée inférieure. Il se faisait la promesse de leur rendre coup pour coup chaque humiliation que sa patrie avait subit. Une haine grandissante qu’il garde sous contrôle et masquée pour éviter toute guerre. Ce n’était pas le moment.

Le siège de Fortdhiver n’était pas vraiment mauvais en soi, mais le fait que les mages de l’académie soient eux aussi pris entre deux feux, n’arrangeait pas du tout ses plans. Il devait agir vite et pour ça il comptait vraiment jouer dans la finesse et apporter tout son soutien. Il savait que c’était par égoïsme, qu’il ne souhaitait pas avoir un désavantage face à Ulfric. Il avait déjà quelques idées de comment contacter l’Archimage, mais il devait encore trouver le temps, et cela, il en manquait cruellement.



________________

« For the Empire. For Freedom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef des Voleurs
Messages : 149
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mar 13 Mar - 22:48
MA BELLE TULIPE. :runlove:

BIENVENUE PAR ICI. :dance:

Que vous êtes bonne monsieur le général :tong: J'suis joie de te voir ici, moult amour sur ta sale petite face :hihi:

J'ai hâte d'en lire plus ohlalalala. :drama:

________________


Secrets in the dark.
look at yourself, boy a lying thief, only coming after dark using the window to the bathroom upstairs. like darkness you hide behind the mask of tales stealing only dreams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef des Voleurs
Messages : 779
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mar 13 Mar - 23:14
Taper du Thalmor ? J'en suis :ohgod:

Bienvenue, j'espère que Bebe a été généreux dans son pot-de-vin :uhuh: blague à part, hâte de lire la suite :work:

________________

i know that real monsters lie
between the light and the shade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur de dragon
Messages : 270
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 0:23
Mon ancien boss, yeah ça va totalement bien se passer :eyes: :eyes: Je suis tellement contente de te voir par ici et j'ai hâte d'en lire plus :8D: Tu as sept jours pour terminer ta fiche, mais si tu as besoin d'un délai ou des questions hésite pas :hf:

________________
Never laugh at live dragons
Virago (n.) a strong, brave, warlike woman; a woman who demonstrates exemplary and heroic qualities. A warrior.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 12:00
Excellent choix de vava et de personnage :amour: Et puis la description du caractère... Ça donne envie de le voir à l'œuvre :wah:
Bienvenue parmi nous et au plaisir de te lire :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chambellan
Messages : 138
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 12:54
:sex:
:mali:

Bienvenue monsieur !
Ennemi public numéro un :mali:

________________
❝ i am the sorcerer of my own darkness.❞ where once was light, now darkness falls. where once was love, love is no more. don't say goodbye. don't say i didn't try.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Général de Légion
Messages : 84
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 14:46
Merci pour votre accueil, j'espère être à la hauteur de ce personnage !

Il n'y aura pas de pot-de-vin ! J'assume mon statut d'ennemi public numéro 1. De toutefaçon, les absents ont toujours tort !

#grossepressionsurledos

________________

« For the Empire. For Freedom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 17:44
*vient assumer son rôle de mage de jarl pro empire sous ce compte et passe la tête* C'est les sombrages les rebelles :han: ... Bonne chance :dante:

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 18:41
Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout. Mer 14 Mar - 22:04
Ciel le général :wah: :ohgod: Fiche lue avec grand plaisir, et bon courage pour gérer tout ce bordel :stache:

Wyn comme Attheia viendront te demander avidemment un lien :8D:


Bienvenue parmi nous !
Allez dans le menu des compétences pour les augmenter



❖ Tu peux maintenant passer signer les bottins Il y en a pas mal parce qu'on aime bien que tout soit bien rangé, mais il ne faut pas passer à côté, pour que tout soit clair pour tout le monde ensuite N'oublie pas aussi de signaler ton rôle et si tu as un clan
❖ Toujours dans la section obligatoire, il faut que tu crées ton agenda de rp : non, ce n'est pas une fiche de lien, c'est juste pour poster un lien à chacune de tes réponses, pour voir ton activité rp ! Tout est expliqué juste là mais en cas besoin, n'hésite pas à mp le staff!
❖ Pour trouver des liens et des rps, il est fortement conseillé de te créer une fiche de lien et passer dire coucou dans celle d'autrui !
❖ A propos de liens, pour créer ton propre pré-lien et ton propre scénario il n'y a aucun souci ! Tout est expliqué par là ! Attire de nouveaux camarades, petit dovahkiin
❖ Les journaux de bord sont optionnels, mais je te donne leur emplacement sur la carte : faire ta chronologie, le carnet de note de ton perso, un p'tit rp solo, noter son évolution tout ça est libre !
❖ Enfin, tu peux aller jeter un coup d'oeil du côté du système de dés et des demandes diverses : toujours bien de savoir ce que tu peux faire De même pour ouvrir un rp et/ou archiver un rp il faut jeter un oeil ici !
Et ça c'est quoi ? ça c'est là où l'on vote sur le forum Paraît que c'est vachement utile pour ramener de nouveaux membres et faire prospérér l'empire la rebellion la non-consanguinité en Bordeciel

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
 

Marcus Tullius ▬ L'Empire avant tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» "Les études avant tout!"
» La musique est un art, mais avant tout une manière de s'exprimer. [ Salomé & Emily]
» Déesses mais amies avant tout !
» Molly Weasley - Je suis peut-être mère avant tout... ♥
» Maître de moi avant tout! Ft Amélia Peters





Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Registres Impériaux :: Devenir un Aventurier :: Aventuriers qualifiés-


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet