Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|
avatar
Forgeron Compagnon
Messages : 30
Sujet: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt. Lun 4 Juin - 17:49

Alundor Olsen
68 ans | Etat Célibataire | Pansexuel | Jeff Bridges | Artisans
❖Race & origine Originaire de Bordeciel, il est l’enfant d’une Impériale et d’un Nordique. Né à Epervine, il est fils de forgeron depuis aussi loin que remonte la lignée qui le défini. Métisse, les traits impériaux sont ceux qu’on remarque le plus, mais cela ne l’empêche pas de se faire respecter par les jeunes nordiques qui oseront juste cracher sur lui. Cela n’arrivera jamais. Il le jure sur la tête de Talos. ❖Affiliation Il ne se voit pas prendre un seul partie. Il se considère comme neutre et produire des armes pour tel ou tel faction ne le dérange pas. Il ne voit que la bourse à la fin du travail. S’il devait réellement choisir ? Il cracherait sur les pieds de l’Empire, tout en regardant d’un air hautain Ulfric. Il n’aime pas être mêlé à tout ça, cela n’est qu’une source d'emmerdes qu'il préfère ne pas vraiment se coltiner. Il fait parti des Compagnons et cela de sa plus tendre enfance, il ne jure que par eux. Malgré certaines divergences d'opinions, il fait parti du Cercle. ❖Métier Même s'il est fait parti des Compagnons, il est avant tout un forgeron. Blancherive est le lieu où il exerce, surtout à la Forgeciel qui est son domaine. Il maîtrise son Art en plus de celle de la Forge Lunaire. Reconnu à travers Bordeciel, il est difficile de lui passer commande, ayant la fâcheuse manie de dormir dans un coin et de laisser son pauvre apprenti tout gérer.❖Dieu Dans sa plus tendre enfance, il a toujours cru en Talos comme son père, mais depuis il a détourner sa foi pour un autre Dieu plus cruel et généreux. Hircine a beau être un Daedra pour Alundor, il lui voue une fidélité sans nom, acceptant ses cadeaux avec joie tout en lui rendant hommage, ne ratant pas une seule Chasse Sauvage qu'il souffle dans son sommeil. Pour rien au monde il se détournerait de cette déité, même si les autres membres du Cercle semblent vouloir se libérer de la bénédiction qu'ils ont reçu.

CaractèreLoyal. Il a toujours été fidèle à son Clan, toujours fidèle à ses convictions et cela depuis sa naissance, son père lui avait appris que vivre en suivant quelque chose de bon pour soi et fort, donnerait à l’Homme la force de surpasser le monde. Il a compris depuis longtemps qu’il serait à jamais fidèle à Hircine, à ses convictions mais aussi fidèle à Blancherive qui malgré tout est un morceau de lui, de l’histoire de sa famille.

Travailleur. Il se donne toujours à fond, le simple fait de manier un marteau lui fait oublier ses tracas. Il peut travailler pendant des heures sans s’arrêter. Chaque chose qu’il entreprend, sont fait méticuleusement, il n’aime pas le travail bâclé et le fait savoir, il n’a pas sa langue dans sa poche et c’est tout à son honneur de ne pas craindre la Garde ou encore les Brigands.

Patient. Un Art qu’il maîtrise un peu avant de finalement péter un câble pour frapper dans les bouches ; Mais avant d’en arriver à là, il faut vraiment l’énerver et lui rendre la vie impossible ce qui n’est pas difficile à faire, mais il en a connu des pénible et tous connaissent les limites de sa patience qui n’est pas si légendaire que ça.

Amoureux de la Faune. Il adore les animaux, il ne peut s’empêcher d’aller voir comment les chevaux de l’écurie, comme se porte son loup et surtout de laisser des miettes de pain en hiver sur le bord de la fenêtre pour les oiseaux. Il respecte la Nature et cherche tout simplement à montre que malgré sa contre-nature, il est reconnaissant envers celle-ci de lui apporter les proies dont il a besoin pour assouvir sa colère, sa rage nocturne. Si Hircine n’était pas un Daedra exclusif, il aurait volontiers prié pour Kynareth, il pense qu’il aurait bien passé sa vie pour ce Dieu.

Persévérant. Il n’abandonnera jamais quelqu’un sur un champ de bataille ou derrière lui. Il veut toujours réussir et donner le meilleur de soi-même, parfois cela le met en danger, mais depuis, il n’a plus eu besoin de prouver quoi que ce soit, il se retrouve à dormir et se bourrer la gueule dans la taverne du hameau.

Stratège. Il possède une facilité déconcertante à s’éviter la plupart des ennuies, même si cela fait qu’il doit se démerder tout seul ensuite, mais rien que ça montre qu’il a une facilité pour comprendre une carte et finalement pour déjouer ce que l’ennemi peut faire. Personne ne le suit, il part toujours seul car il ressemble à un vieux Barbare qui ne veut que taper, alors que s’il peut partir et contourner l’ennemi pour le prendre à revers il le fera.

Protecteur. Ce mot le désigne tout entier. Personne ne touche à son hameau, son clan et surtout pas à son apprenti. Il est assez colérique de base pour rajouter le fait qu’il ne supporte pas qu’on touche à ses affaires. Il protégera les gens jusqu’à ce que mort s’en suive. Il réagit au quart de tour si on menace qui que ce soit qui lui est un minimum important. Ce sens de l’honneur est bien trop exacerbé depuis la mort de Kodlak qu’il regrette.

Doux. (par moment) Parfois un élan de tendresse le prend, mais cela ne dur jamais, c’est comme s’il avait envie d’être gentil pour seulement cinq petites minutes, après cela disparaît, mais dans ces moment-là, il réconforte au mieux et se montre agréable et compatissant. Ce qui contraste avec sa gueule de renfrogner qu’il traîne toute la journée.

Aigri. La vie ne lui a pas souvent offert de cadeau, la perte de beaucoup de chose l’ont rendu ainsi. Il est insupportable, mais il regrette parfois que rien n’aille dans son sens. Il est quelqu’un qu’on irrite facilement, il n’apprécie pas la compagnie sachant pertinemment qu’elle va l’ennuyer ou encore plus le rendre amère. Il est un pue défaitiste, légèrement fataliste au point de ne plus s’impliquer.

Sarcastique. Les blagues c’est pas son fort, mais l’ironie est un Art qu’il maîtrise plutôt bien, il adore être méchant avec les autres, c’est ça forme d’affection à lui. Être méchant pour montrer qu’il s’inquiète ou qu’il apprécie une personne. Ce n’est pas comme si tout cela était juste pour éloigner les gens, mais cela lui donne la paix qu’il veut pendant un moment. Au final, il a juste sa façon de causer qui ressemble à celle d’un ermite qui a trop causer avec son marteau.

Possessif. On ne touche pas à ses affaires. Encore moins quand cela est personnel. Son marteau est son marteau. Sa Forgeciel à lui. Il déteste voir un connard tourner autour et encore plus quand on fouille SON cadavre qu’il a massacré avec SON marteau. Il est un peu trop vif sur ce sujet. C’est pour cela qu’il déteste les voleurs qui fouillent ce qu’il a repéré depuis un moment. S’en farcir un ou deux serait pas de refus.

Violent. Il ne peut contenir la rage qui vit en lui. Hircine n’y aide en rien, mais il a besoin d’exploser pendnat un bataille, de donner tout ce qu’il a pour finalement apaiser cette rage sauvage qui le dévaste de l’intérieur. Il ne peut toutefois s’en débarrasser que lorsqu’il s’abandonne à une chasse pour la déité. Une Bénédiction qui lui demande beaucoup de self-control.

Vulgaire. Son langage est cru et il ne s’en excuse pas. S’il décide d’appeler le Jarl : Petit cul rebondi. Il le fera, il s’en fout de recevoir une claque cela ne fait que le qualifier encore plus. Être à la langue de bois, il aime cracher sur tout le monde, le mieux reste les elfes qu’il arrive pas à encadrer, c’est pas trop son truc de devoir faire attention à sa façon de parler. Pourtant il fait de maigre effort, mais lorsqu’il est bourré comme un sac, il ne contrôle plus ses mots et il se plaît à donner des noms d’oiseaux à tout ce qui le regarde ou le désigne. Il n’a pas beaucoup d’ami pour ça.

Teigneux. Tête de mule et agressif c’est ce qui le qualifie bien trop. Il n’aime pas qu’on lui dicte les choses et préfère les faire à sa manière. Ce n’est pas pour rien qu’il se prend souvent la tête avec son apprenti, le rabaissant à chaque occasion. Il restera buté jusqu’à obtenir ce qu’il souhaite.

Alcoolique. La boisson, sa meilleure amie, il apprécie boire jusqu’à plus soif. Trouver des potes de beuverie l’intéresse. Il veut refaire le monde en crachant sur tout ce qui se passe dans cette contrée. Parfois cela le end triste, sinon agressif ou joyeux. Mais l’alcool reste un pêché mignon qu’il se complaira à s’y vautrer. Ne pouvant pas se passer de sa bibine.

Sans tact. La délicatesse, il ne connaît pas. Un enterrement. Adresser ses condoléance ? Non, il ne saura pas le faire, il va tout simplement dire ce qu’il pense, un franc-parler qui lui est autant une arme qu’un soucis récurant, mais au final, cela lui apporte ce qu’il sème.

Avare. Personne ne touche à sa bourse ou ses économies. C’est à lui, rien qu’à lui. Il peut facilement lâcher son loup si on s’approche trop de son trésor. Il est pire qu’un Dragon pour le coup. On ne touche pas à son argent, c’est à lui, rien qu’à lui. Il peut même ouvrir une ardoise chez un tavernier pour éviter de sortir une seule pièce, au point que c’est son apprenti qui paie pour lui. Ce qui n’est pas pour lui déplaire.


Apparence, vêtements, anecdotes Malgré l’apparence gringalet qu’il donne dans ses vêtements trop grand, il possède une musculature discrète. Il peut facilement cogner quelqu’un à mort s’il le décide. Son corps est couvert de cicatrices en tout genre. Il ne s’en cache pas et il n’exprime pas le besoin d’en discuter. Il est connu comme Compagnon, cela suffit amplement à justifier ses marques. Il affectionne les longues tuniques sombres à capuche, ainsi qu’un bâton de marche qui sert juste pour faire croire qu’il est sénile, mais il a encore toute sa tête et son apprenti le sait très bien.

Il possède un tatouage noir tout le long de son bras droit ainsi que le haut de son oreille gauche déchiqueté par on ne sait quelle façon. Cela ne semble pas le déranger d’avoir un morceau en moins. Son tatouage n’est qu’une grande partie sombre sans dessin, suivit sur son biceps de deux lignes noires. Comme si cela pouvait avoir une signification, Alundor ne veut pas l’expliquer.

Son allégeance pour le Prince de la Chasse ne lui a pas valut une marque visible dans son regard, mais plutôt quelque chose de discret, une cicatrice à la main gauche, comme si on l’avait entaillé. Le passage des membres dans le Cercle est comme une trace indélébile sur sa chaire. Il a déjà donné son sang à de nombreux jeunes du Cercle.

Il est plutôt grand, avoisinant les mètre quatre-vingt-dix. Il impressionne toujours autant les jeunes qui lui cherchent des noises, mais cela ne les empêchent pas de continuer de cracher sur son métissage, ça le fait bien rire.

Il s’est déjà retrouvé ivre mort dans l’écurie avec un cochon. Il ne se rappelle plus comment et pourquoi, mais cela a  fait rire son apprenti pendant un moment. Tout comme la fois où Alundor ne voulait pas mettre le pied dans l’eau d’une rivière sous prétexte qu’il y avait un serpent d’eau. Le vieil homme déteste les serpent, il en a peur et cela le poursuivra pendant longtemps, alors les dragons…. N’imaginez même pas sa réaction s’il tombe face à eux.

Compétences et équipement
❖ Linéage.
De part son métissage, il est plus ambivalent que les autres. Son sang de Nordique lui confère une résistance au froid ainsi qu’une affinité au maniement des armes à deux mains. Mais sa moitié Impérial lui donne une éloquence plus aisée envers les gens.

❖ Hircine.
Il est la seule déité en qui il croit. La Lycanthropie est la Bénédiction qu'il lui a offert. Depuis toutes ses années, il maîtrise ses transformations et ses compétences qui lui ont été fournis. Vivre avec ce cadeau pendant plus de quarante ans lui a offert une expérience de son Don plus développer que les autres membres du Cercle.

❖ Compétences.
Forgeage. Maître. Spécialiste dans la Forgeciel.
Armure Lourde. Maître.
Arme à Deux Mains. Maître.
Enchantement. Adepte. Spécialiste dans la Forge Lunaire.
Parade. Expert.
Archerie. Adepte.
Arme à Une Main. Expert.

❖ Equipements.
Armure du Loup. Armure Lourde. (Légendaire)
Marteau de Guerre. Arme à deux mains. (Légendaire)
Arbalète en acier. (Parfait)
Dague en acier. Arme une main. (Exquis)
Bourse d'or. (Somme moyenne)

❖ Divers.
Equitation. Il sait monter à cheval et se diriger dans les collines et autres terrains accidentés. Il n'a aucun mal à guider sa monture, mais en raison de son arme, il ne pourra jamais combattre avec sur le dos de la monture. Il peut utiliser l'arbalète, mais ce n'est clairement pas la meilleure façon pour lui d'abattre un homme.
Pisteur. Il est très bon dans la chasse, il peut repérer un campement ou encore un animal sans se faire repérer. Les chasses de plusieurs jours, il connaît et c'est presque avec fierté qu'il peut toujours affirmer qu'il a toujours tué sa proie.
Pochtron. Il peut boire des litres d'alcool, se bourrer ou non, il ne sait jamais quand il sera complètement K.O avant de mettre un pied devant l'autre. Il tient d'ordinaire très bien l'alcool, mais parfois il fait un peu trop et il termine complètement bourré, ce qui peut parfois être gênant en combat.
Langage. Il peut discuter avec un Impérial, un Sombrage et un Aldmeri avec toute la grâce qui lui correspond, c'est à dire : AUCUNE.
Stratège. Il possède une bonne intuition en ce qui concerne les plans foireux en devenir. Il évite les pièges en supposant beaucoup et finissant par détailler une carte pour imposer sa propre tactique. Il est doué pour ça, mais sa façon d'être n'engage pas à le suivre.
Loup. Il traîne toujours avec un loup, son ami le plus fidèle, il prétend l'avoir dompté après ses années dans la montagne. Mais sa Bénédiction y est pour quelque chose. Il reste un renfort important dans la bataille.
Combat à mains nues. Il sait se battre et le démontre, malgré l'apparence qu'il donne derrière sa tunique, il aime donner l'illusion d'être un grand-père, mais il garde encore de la force et de la ténacité à ne pas crever.

Paramètres systèmesPseudo/Prénom Biohazar. Age 24 ans. Pays France. Comment as-tu connu le forum ? J'suis trop pot-de-colle, maggle. Des remarques ? I LUV U.

________________

« Hircine nous a offert un cadeau. La Chasse Sauvage est là pour que nous nous en rappelons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Forgeron Compagnon
Messages : 30
Sujet: Re: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt. Lun 4 Juin - 17:49

« Qu'on m'donne une arme, j'vais t'les faire sortir d'là. »

L’histoire se répète : après Helgen, c’est à présent de Blancherive qu’on parle : la ville a en effet essuyé une attaque de Dragon. Ce dernier aurait néanmoins été tué, et la rumeur court qu'un Enfant de Dragon s'est éveillé. Que pensez-vous de tout ça ? L’avez-vous vécu et, sinon, y croyez-vous, ou doutez-vous encore de l’existence de ces géants ailés cracheurs de feu ?

Que les cieux soient couvert de sombres présages ou non, l'ombre de la créature était bien là. Je l'ai vu. Je sais ce que j'ai vu et mon idiot d'apprenti ne pourra pas dire que c'est l'hydromel qui me montre des étrangetés. J'y crois comme le trois quart de ces pecnots de Blancherive. Après .... Dovah... je pourrais pas dire que ça m'intéresse, un compte de bonne femme, les Grises Barbes, tout ça, c'est bien pour alimenter l'espoir de se débarrasser de ses serpents à pattes. Mais pourquoi pas, essayons d'y croire, cela rajoutera une bonne partie de chasse dans nos vies.

La mort du haut-roi des mains du chef des rebelles, le siège de Fortdhiver sont deux actions qui ont fait éclaté la guerre civile, longtemps larvée entre Impériaux et Sombrages : comptez vous vous engager d'un côté ou de l'autre ?

Non. Ils peuvent brouter le peu d'herbes qui reste à Fortd'Hiver s'ils le souhaitent, mais l'Empire autant que le Sombrage, ne me donne pas envie de coopérer. Ils veulent mes services ? Ils n'auront qu'à se traîner à mes pieds. J'ai pas que ça à foutre que de donner le bâton à des gamins.



Raconte-moi ton histoire...

Minimum 500 mots.
Faut-il vraiment en arriver là ? Son regard est semblable à l'un de ses nuages dans le ciel, clair et intimidant. Le vieil homme qu’il est, observe de par sa fenêtre, son apprenti qui s’entraîne, cherche à rendre l’acier malléable et finalement prêt à être transformé en lame. Ses doigts pianotent l’accoudoir de son fauteuil, il semble ailleurs, son compagnon lève la tête vers lui, ses iris ocre le dardant. Son index et majeur se soulèvent légèrement pour définir que tout va bien, que la bête peut se rendormir.

Alundor en a fait du chemin depuis qu’il est né.

❖ 133
Naissance à Épervine, il n’a jamais connu sa mère… la mort est courante à cette époque, ne pas survivre à un accouchement encore plus. Le bambin qu’il était a donc vécu avec son père, grandissant, apprenant auprès de lui. Forgeron du village, les coups de marteau résonnaient comme une douce mélodie à ses oreilles, il faisait souvent sa sieste contre leur chien, se reposant, appréciant la paix qu’il régnait dans ce lieu entouré de forêt. Les prières ne sont adressées qu’à leur Dieu ; Talos est le seul auxquels ils sont proches. Alundor apprend alors que la croyance est forte et qu’il se doit de lui donner toute sa foi, de suivre l’exemple de son père. Une enfance qui se résuma derrière les bruits de marteau contre l’enclume, apprentissage de ce métier qui est vital pour tout village. Ses aptitudes pour le métier sont confirmés à chaque coup qu’il porte, son père a toujours dit que cela coulait dans leur veine et cela depuis Jeek de la Rivière. Ce même paternel qui lui parlait de l’Aigle au milieu de la vallée. Un oiseau aux yeux et bec de flamme. Une légende qui se transmet à l’oral, la venue de guerriers qui entraîna la naissance de Blancherive. Les histoires autour de cet Aigle qui était là depuis bien longtemps, avant que les elfes arrivent. Tout cela ne fait que renforcer sa volonté de vouloir suivre les traces de son père.

❖ 150
Alundor n’avait que dix-sept printemps quand son père décida de partir avec lui vers Blancherive. Son père n’avait qu’une hâte faire découvrir l’Aigle. Un arrêt vers Rivebois fut obligatoire, le voyage ayant été difficile pour la petite procession de marchands qui avaient décidé de partir en groupe. L’occupation de l’Empire était toujours aussi virulente, les soldats se retrouvant dans toutes les villes et villages. Cela semblait normal depuis des années, l’adolescent qu’il était ne voyait pas ça d’un mauvais œil, au contraire il partageait l’idéologie Impériale, suivant ce que ceux-ci semblaient dire. Influençable à son jeune âge. Sa rencontre avec Eorlun Grise-Toison fut ce qui le fit froncer des sourcils. Olsen était obnubilé par l’Aigle, mais le Nordique était déjà le Maître de ce domaine et cela engendra une certaine jalousie. Son père le présenta aux Compagnons, il aurait pu devenir un apprenti du jeune Eorlun, mais celui-ci refusa avec beaucoup de rage. Une attitude qui ne manqua pas d’interpeller certains de la Guilde.

L’année suivante, son père meurt des suites d’une blessure pendant la chasse. L’adolescent est confié au prêtre du village, mais il ne reste pas longtemps, préférant fuir le village pour vivre sa vie. Il n’avait rien comme affaire, son chien était son seul compagnon de voyage. Les années semblent filer. Alundor refait son apparition pour vendre des armes à Faillaise, jamais personne ne sait comment il les fabrique ni où, mais cela ne semble pas être un problème pour lui. La réponse à cette interrogation se trouve dans un ancien camp de bandit, il l’a depuis le temps investi pour s’approprier le savoir faire de son père et se perfectionner dans cet Art.

❖ 155
C’est à Faillaise qu’il est reconnu par un membre des Compagnons. Jamais sa colère n’avait autant marqué des hommes que le jour où il était venu contempler l’Aigle de Jorrvaskr. Le Guerrier demanda au jeune forgeron de le suivre jusqu'à leur Hérault, mais il refusa pendant de longues semaines qui se transformèrent en mois. Alundor passa les tests sans réel difficultés, il devint alors membre permanent des Compagnons à l'âge de vingt-deux ans. Il continue de forger pour lui, mais bien vite il doit mettre ça de côté pour se rendre utile à la Guilde, commençant à reprendre son maniement du marteau de guerre. Il participa alors à plusieurs demandes du Jarl. Sa force était connu parmi les siens, mais le fait qu'il forge des armes aussi, il se fit alors un nom parmi les guerriers du Clan. Il était toujours en rivalité avec Eorlun, ils étaient tous deux talentueux, mais personne ne savait si leurs armes étaient résistantes et efficaces. La haine du métisse pour le Nordique était connu, mais celui-ci semblait s'en accommoder et ne jamais se laisser emporter par elle. Respectueux envers son aîné, il n'a jamais attenté à sa vie, mais un jour ce fut peut-être ce qui le fit devenir quelqu'un de solitaire.

Les Compagnons aimaient le spectacle, c'était courant qu'un duel se fasse, mais souvent cela débordait dans une rage sanglante. C'est ce qui arriva ce soir là. Les armes ont chanté et l'une d'entre elle se brisa, emportant avec elle son détenteur. Le duel était d'une beauté qui inspirait respect. Les deux épées longues qui s'entrechoquaient, ne furent qu'un festival de bruits cristallins. Eorlun perdit son bras. Alundor prit alors sa place à la Forgeciel. Son acier était plus résistant que celui de son ancien propriétaire. Alundor s'en voulait encore de ce qui était arrivé, il lui rendait souvent visite, parlant avec lui, développant même une amitié pour son aîné. Les deux jeunes hommes s'entendaient bien malgré leur différent.

Kodlak Blancin fut un compagnon d'arme cher aux yeux du bâtard. Et le Nordique voyait en lui un potentiel allié. Amis, ils ont beaucoup voyagé ensemble, beaucoup combattu. Il se rappelait de chaque smilodons, ours, abattus pendant leurs contrats.

❖ 163
Le Forgeron est respecté pour chacune de ses pièces, il y met du cœur à l’ouvrage, rendant chaque arme unique en soi. c’est alors qu’il s’éloigne tout doucement de la voie du Guerrier, préférant devenir un Forgeron réputé. Il commence à y avoir des rumeurs, le pays est secoué par les divagations que les voyageurs lâchent, mais cela ne semblent pas interférer dans le mode de vie des Nordiques. Il a trente printemps quand le Cercle décide de l’introniser parmi eux. Alundor était loin de penser que cela impliquerait de laisser la Bête sortir. Il découvre le terrible secret qui régit les Compagnons. Il refuse le Don, refuse sa place parmi eux, ne voulant pas se trouver mêlé à tout ça, pourtant quelques jours plus tard, la mort même d’un prêtre de Talos lui fit ouvrir les yeux. Personne ne savait pourquoi ce prêtre était mort, mais cela changea sa vision des choses. Il laissa sa foi s’offrir à Hircine. Il laissa le Prince Daedra le couvrir de la chaleur de la lune, lui offrir son amour et son cadeau. Sa première transformation fut sanglante. Un carnage sans nom. Une garnison entière, de soldat du Jarl, mort sous ses griffes et crocs. Il fut indomptable au point de finir par redevenir humain au petit matin, il était resté plus longtemps sous forme de loup que les autres. Le fait de dévorer les cœurs de ses attaquant avait amplifier le pouvoir. Cela avait été une expérience affreuse pour lui, mais il n’en ressentait pas du remord. Il acceptait la situation.

❖ 183
Olsen vit bien cette nouvelle situation, il continue de participer aux contrats que les Compagnons reçoivent. Toutefois un différent arrive au cours des nombreuses années où il participe à la vie du Clan. Alundor a quelques différents avec Kodlak, ils ne sont pas d’accord sur la Bénédiction/Malédiction qu’ils sont victimes. Suite à une violente dispute, le métis quitte la tanière pour vivre dans les montagnes. Il abandonne la Forgeciel, Eorlun essaie de reprendre la suite, mais ce ne sera jamais le même résultat. L’homme qu’il est se retire dans les montagnes enneigées près de Vendaume, commençant à vivre en ermite là-bas. Sa cabane en bois coincé contre les parois rocheuses d’une montagne, il vit paisiblement, laissant libre cours à sa nature lupine lorsqu’il le peut, rendant hommage à Hircine par ses chasses solitaires. Il arrive qu’un groupe de bandits tombent sur lui, mais aucun ne survit. Il ne laisse jamais de traces. Alundor récupéra aussi pendant l’une de ses chasses un loup blessé dans un piège. Les chasseurs avaient perdu ce jour-là leur butin. Le vieil homme soigna et apaisa la bête comme il put, la bénédiction qu’il était doté lui permettait de comprendre et surtout d’établir une connexion avec l’animal. C’était devenu son compagnon de vie comme son chien il y a longtemps.

❖ 196-201
Les années défilent, il apprend à connaître son Art, il en connaît chaque parcelle et l’améliore, maîtrisant autant la Forgeciel que la Forge Lunaire. Il découvre qu’il a récupérer un apprenti sans vraiment le savoir. C’était un matin, la neige était forte et un homme frappait à sa porte. Lorsque le bâtard ouvrit la porte, il vit une petite famille qui le suppliait de prendre pour apprenti leur fils. La misère se lisait sur leur visage, il n’avait pas le cœur à refuser, il se faisait vieux. Il accepta leur donnant de l’or. Il acheta la vie de l’enfant, il ne regrettait pas son acte car au fond l’enfant aurait une meilleure vie que ses parents. Il décida de le prendre pour apprenti, lui enseignant ce que son père lui avait appris. La pitié l’avait ramolli. Mais au fil des ans, le garçonnet devint un bon élément pour sa forge. Il savait ce qu’il devait faire et lui profitait pour devenir encore plus aigri et boire comme un trou. Il ne veut pas entendre parler des Compagnons ou encore de la Guerre qui se prépare. Pourtant la Main d’Argent l’a retrouvé, il a dû se dévoiler, sauver l’adolescent et finalement se défendre. Le vieil homme revient à Blancherive pour prévenir Kodlak, mais la nouvelle de sa mort le bouleversa. Lui comme les anciens du Cercle étaient morts, il ne restait que lui de l’ancien Cercle, il dû accepter la nouvelle génération, aucun besoin de dire qui il était, tous le connaissaient. Eorlun lui rendit son domaine, il lui sourit et entreprit de reprendre la Forge à sa charge. Son pauvre apprenti se voit gérer la Forge et les commandes alors que son Maître traîne à la taverne, toute cette suite d’événement l’a rendu désagréable, il se fout bien de tout. Pour lui bien vivre reste une priorité. Cacher sa foi ? Il le fait par respect pour son pauvre petit gars qui connaît tout de lui, jusqu’à sa malédiction. Son loup restant une menace constante sur les habitants de Blancherive. Il est connu et tous savent qu’il est un ivrogne qui a un tableau de chasse assez grand. Malgré son âge vieillissant, il reste un très bon combattant et il le prouve par moment. Mais ce n’est pas comme si, il avait l’occasion de souvent le prouver, peut-être que les Elfes voudront un jour voler sous le coup de son marteau qui attend dans sa masure dans les montagnes de Rivebois. Plus rien ne l’étonne. Empire. Aldmeri. Sombrage. Tout se ressemble, les Dragons sont simplement une nouvelle forme de danger. Il déteste ces créatures, mais ça ne l’empêchera pas de vivre et de picoler toute la journée.


________________

« Hircine nous a offert un cadeau. La Chasse Sauvage est là pour que nous nous en rappelons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 58
Sujet: Re: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt. Lun 4 Juin - 17:56
IL EST LÀ
AAAAAH
OUI

Pardon

J'ai même pas le bon compte…

Re-bienvenue :mygod: j'ai hâte de lire la suite :kiss:

________________

·ESTASI·DELL'ANIMA·


ENFIN JE VOYAIS LA RIVIÈRE BLEUE; mais ce ne fut qu'un aperçu fugitif, une vibration aussi rapide qu'un vol de colibri. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt. Lun 4 Juin - 22:41
Cet avatar, ce job, ce charisme, ces poils :grr: :grr: :huhu: :huhu: :huhu: Bienvenue parmi nous, tu connais la maison :culotte: :minicoeur:

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Forgeron Compagnon
Messages : 30
Sujet: Re: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt. Mar 5 Juin - 18:41
Merci à vous :drama: S'il y a des trucs à rajouter faut me le dire, j'oublie plein de truc car je passe d'un sujet à l'autre... :hm:

________________

« Hircine nous a offert un cadeau. La Chasse Sauvage est là pour que nous nous en rappelons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt. Mar 5 Juin - 22:34
Le vieux schnoque :wah: :wah: Il est vieux, mais il est bien :8D:


Bienvenue parmi nous !
Allez dans le menu des compétences pour les augmenter



❖ Tu peux maintenant passer signer les bottins   Il y en a pas mal parce qu'on aime bien que tout soit bien rangé, mais il ne faut pas passer à côté, pour que tout soit clair pour tout le monde ensuite    N'oublie pas aussi de signaler ton rôle et si tu as un clan
❖ Toujours dans la section obligatoire, il faut que tu crées ton agenda de rp : non, ce n'est pas une fiche de lien, c'est juste pour poster un lien à chacune de tes réponses, pour voir ton activité rp !    Tout est expliqué juste là mais en cas besoin, n'hésite pas à mp le staff!
❖ Pour trouver des liens et des rps, il est fortement conseillé de te créer une fiche de lien et passer dire coucou dans celle d'autrui !
❖ A propos de liens, pour créer ton propre pré-lien et ton propre scénario il n'y a aucun souci ! Tout est expliqué par là ! Attire de nouveaux camarades, petit dovahkiin  
❖ Les journaux de bord sont optionnels, mais je te donne leur emplacement sur la carte : faire ta chronologie, le carnet de note de ton perso, un p'tit rp solo, noter son évolution tout ça est libre !
❖ Enfin, tu peux aller jeter un coup d'oeil du côté du système de dés et des demandes diverses : toujours bien de savoir ce que tu peux faire   De même pour ouvrir un rp et/ou archiver un rp il faut jeter un oeil ici !
Et ça c'est quoi ? ça c'est là où l'on vote sur le forum    Paraît que c'est vachement utile pour ramener de nouveaux membres et faire prospérér l'empire la rebellion la non-consanguinité en Bordeciel  

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt.
Revenir en haut Aller en bas
 

Alundor Olsen ▬ The Wild Hunt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» The Hunt for Gollum
» 07. Girls running wild
» Minnesota Wild





Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Registres Impériaux :: Devenir un Aventurier :: Aventuriers qualifiés-


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet