Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|
avatar
Prostitué.e
Messages : 18
Sujet: A kiss is the beginning of cannibalisme | Pishna Pinethorn Mer 11 Juil - 15:56

Pishna Pinethorn
18 ans | Célibataire | Aucune importance tant que vous avez de l'argent à lui offrir en contrepartie. | Freya Mavor | Ombre
Race & origine Une pur sang Bosmer, rien sur ses traits ou ses aptitudes pourraient faire penser à une autre race ou à une métisse. Elle a grandi en Bordeciel aussi loin qu'elle s'en souvienne avec ses parents, tous les deux aussi Bosmers. Ils ont toujours vécu dans les montagnes de la région de Markarth, principalement dans la forêt sans être très éloigné du croisement de la rivière Karth au nord de la région. Son père et sa mère étaient tous les deux des chasseurs. Ils n'avaient pas grand-chose, mais ils vivaient bien ainsi tous les trois.Affiliation Plus qu'en faire réellement partie, elle est à la solde de la guilde des voleurs en tant que prostituée. Les langues se délient après un moment avec elle, les informations qu'elle récupère, elle les donnent depuis deux ans à son patron, Berich. Comme la plupart des voleurs, elle n'est pour personne dans cette histoire, que l'argent vienne d'un impérialiste ou d'un nordique, il n'y a aucune différence, l'argent seul compte. Métier Officiellement, c'est une prostituée dans un bordel à Markarth appartenant à la guilde des voleurs. Ses charmes délient les langues aussi facilement qu'un bout de tissu que l'on fait glisser sur son corps. Son vrai business, c'est celui de l'information et de la manipulation pour s'assurer un bon revenu et éviter les clients les plus dangereux. Dieu Entre son éducation, ses besoins et ce qu'elle souhaite, elle est partagée entre plusieurs divinités. D'abord, il y a les dieux priés par ses parents, Yffre le plus important pour tout Bosmer qui se respecte. Celle dont elle a besoin chaque jour, c'est Dibella, qui lui enseigne les secrets de l'amour et la protège des affres de son métier, elle se rend régulièrement au temple se situant à Markarth pour assister à certaines réunions secrètes lorsqu'elle en a l'occasion. Enfin, pour prouver sa bonne foi à Berich, elle se tourne de plus en plus vers Nocturne, déesse des voleurs.

Caractère Comment pourrait-on imaginer que la jeune fleur qu’elle est encore cachée autant de douceur que de vices aussi acérés que des épines cachées à la vue de son propriétaire. Pishna, c’est une ironie, c’est un paradoxe. Elle porte son nom Pinethorn avec une fierté digne d’une reine avec sa couronne alors qu’elle n’est qu’une enfant terrifiée par ce que l’avenir du monde lui réserve. Elle a des traits qui ne vont pas à une femme de sa classe, prenons le plus bel exemple : une prostituée romantique. Ça ne fait pas beaucoup rêver, n’est-ce pas ? Elle a gardé le souvenir de ses deux parents aimants et s’aimant à la folie comme elle n’en n’a jamais vu ailleurs. Cela a dû déteindre sur elle au fil des années, même si la dure réalité de ses deux dernières années lui ont fait comprendre qu’une fille comme elle, on ne l’aime pas, on la prend et on se laisse glisser sur son corps avant de la quitter pour une autre. Mais gare à vous de la prendre pour une stupide idiote -même si elle s’en rapproche par cette touche tendre de sa personnalité, presque candide. Oh oui, gare à la personne qui lui briserait le cœur en lui faisant miroiter des rêves et un autre avenir que celui que vous lui promettez. Vindicative, aussi furieuse qu’une tempête en mer, implacable et mortelle que la neige qui bloque les plus hauts sommets de Bordeciel et partout ailleurs. Elle cache une rancune en son sein qui n’a d’égal qu’à peu de gens malgré son jeune âge. Qu’importe ce qu’elle est, elle obtiendra vengeance de cette personne, capable de beaucoup, beaucoup de patience pour obtenir ce qu’elle désire. Il est important de souligner sa ténacité dans ses mots et ses actions, elle n’est pas une femme qui abandonne un projet aisément même si ça lui attire quelques ennuis par moment. Pishna sait quand elle va dépasser la limite et elle la franchit très rarement pour ne pas s’attirer les foudres définitives de son partenaire. Elle trouverait toujours un moyen de mieux faire passer la chose, elle est inventive et ne manque pas de ressources pour atteindre son but. La manipulation est l’une des premières choses qu’elle a apprise dans son métier et par Yffre, elle est douée pour ça. Elle trouve cela assez affolant de voir comment on peut tromper quelqu’un avec quelques mots ou quelques actions feintes pour avoir tout ce qu’on veut. Elle ne s’en plaindra jamais de la stupidité des gens, c’est comme ça qu’elle gagne sa vie après tout. Pourtant, elle adore quand on lui résiste tout comme déteste ça. Elle aime la difficulté, elle ne tourne jamais le dos à un défi, joueuse, même si celui-ci est effrayant et qu’elle risque sa vie. Il faut voir ce que parfois le chef des voleurs lui refile comme client, ce n’est plus un challenge, c’est traverser un gouffre sur un fil sans sécurité.
Pétillante, Pishna reste un petit rayon de soleil lorsqu’on la voit. Toujours souriante et agréable à vivre, la simplicité de ce trait de caractère en plait à plus d’un ou d’une. Si dans le bordel, quelques musiciens viennent adoucir les humeurs des gens, on la trouve souvent à pousser la chansonnette ou à se trémousser très légèrement sans pouvoir rien y faire. Vive et sensuelle dans sa personnalité, Pishna est d’un charme certain, séduisante par sa façon d’être ou par son corps qu’elle sait exploiter. Malgré sa volonté de fer et sa fidélité à la cause qu’elle sert, la méfiance fait partie d’elle, elle ne fait pas aussi confiance aux autres qu’elle pouvait l’être il y encore quelques années. Les aléas de la vie lui ont appris qu’il valait mieux savoir garder certaines personnes à un bras de distance plutôt que de se faire briser le cœur et rentrer dans le cercle vicieux de la vengeance. Concernant les choses plus matérielle, on peut dire de Pishna qu’elle adore collectionner les objets rares ou qui ont quelque chose d’atypique que l’on ne voit nulle part ailleurs. C’est en soi, un bon moyen d’attiser sa curiosité et son intérêt pour votre personne, presque cleptomane, elle fera tout pour avoir cette chose qui a attiré son œil qui désir tout. Ne comptez pas non plus un jour lui arracher quelque chose ou quelqu'un qu'elle aime, possessive à la limite de la jalousie (c'est un comble) elle ne se battra corps et âme pour garder ce qu'elle considère comme sien.


Apparence, vêtements, anecdotes Sans grande surprise, il faut bien être habillé d’une manière ou d’une autre pour attirer le regard des clients. Elle va très rarement dans la rue pour faire une « promotion » de son établissement. La très grande majorité du temps, elle reste à l’intérieur du bâtiment et dans sa chambre. Coquette, elle aime les beaux habits ou en tout cas ceux qui donnent cette impression. Elle se tient droite et fière, comme si elle descendait d’un sang noble, comme une grande dame bien qu’elle n’en soit pas une. Les robes qu’elle porte ne sont pas pleines de crasses ou usés, elle fait tout pour les entretenir et les laver aussi souvent que possible. Des bijoux ? Elle en porte toute une panoplie : des boucles d’oreilles, des colliers ou des bracelets (elle les porte autant aux bras, poignets, ou même à la cheville). Vraiment, elle adore se parer de mille et uns artifices lorsqu’elle est dans l’enceinte du bâtiment.  Lorsqu’elle en sort, c’est dans des habits discrets et sombres, souvent des pantalons et des chemises pour passer le plus inaperçu possible. Cachant son visage et ses cheveux sous une capuche. Concernant les ornements qu’elle porte, il y en a un qui attire le regard plus que les autres. C’est un bracelet fait en os de différents animaux et si vous y prêtez attention, il y a des os humains. Elle ne sait pas d’où vient ce bracelet, sa mère et son père n’en ont jamais parlé. Elle sait juste qu’il est à elle, depuis toujours. Et elle ne le quitte jamais. Lorsqu’elle vous sourit, vous remarquerez sans doute les canines de la demoiselle qui semblent un peu plus pointus et aiguisés. Comme pas mal de Bosmers, elle avait entrepris avant la perte de ses parents de tailler ses dents en pointes. Depuis qu’elle a pris son « poste » au bordel, elle a aussi abandonné cette idée de continuer à tailler ses dents pour la simple et bonne raison que ça ne fait pas très vendeur auprès des clients. Même lors de ses deux années d’errance dans les rues de Markarth. Comme tous les gens de sa race, elle possède des oreilles en pointes dépassant de sa chevelure d’or. Ce qui marque aussi la jeune femme, ce sont les tâches de rousseurs, qu’elle a très nombreuses sur son visage et une partie de sa gorge. Un peu plus bas sur son corps, on peut découvrir juste en dessous de sa poitrine, un tatouage d’un serpent emmêlé. Ces reptiles sont les animaux fétiches de Pishna qui en prend grand soin et qui en possède actuellement un. Posséder n’est pas le terme adéquate, étant donné qu’elle respecte le Pacte Vert, disons simplement que c’est un compagnon de route et qu’elle le laisse aller et venir à sa guise et ne se plaindra nullement si un jour il vient à la laisser. Elle ne mange aucune plante, aucune soupe, rien du tout qui pourrait venir de la nature hormis si celui-ci est tombé de l’arbre -comme un fruit- pour le manger mais en recueillant les graines pour les replanter juste après. Certains la regardent de travers lorsqu’ils comprennent cela, le cannibalisme étant associé aux Bosmers et au Pacte. Cela fait bien longtemps qu’elle n’a pas touché à de la viande humanoïde, mais elle en a déjà consommé et n’a aucun problème avec ça. Disons simplement qu’elle évitera de répondre pour ne pas avoir de problèmes.

Compétences et équipementIl faut commencer par l'essentiel. Pishna est encore jeune, mais elle n'est pas sans ressources, sans pour autant être la meilleure dans son domaine, elle continue d'apprendre. Au niveau raciale et sans grande surprise, c'est bien la maîtrise de l'arc qu'elle connaît le mieux. Être Bosmer et arc est presque synonyme ici. Son père était un chasseur aguerrie, qui dès son plus jeune âge lui a appris le maniement de l'arme et emmené à la chasse pour pouvoir se débrouiller toute seule. Aujourd'hui encore, dans les quelques affaires personnelles qu'elle possède et qu'elle transporte avec elle, c'est bien son arc en os et ses flèches. Elle possède aussi une résistance naturelle aux poisons et aux maladies. Bien qu'elle ne l'utilise qu’occasionnellement, Pishna est aussi capable de manipuler les animaux durant une durée n'excédant pas la minute sans que cela lui demande trop d'effort. Dépassé ce délai, elle commence à perdre le contrôle et se doit de relâcher l'esprit de l'animal avant de les faire souffrir tous les deux. Elle s'en sert principalement sur son serpent dont elle s'occupe depuis quelques temps maintenant, afin de parfaire sa maîtrise de manipulation. Elle se sert surtout de lui pour aller attraper et donc voler des objets appartenant par exemple à un client (bien qu'elle évite autant que possible) ou a un inconnu dont elle veut la bourse. C'est une autre façon de dépouiller quelqu'un sans se mettre en danger immédiat, mais qui doit être fait de manière précise et très rapide. C'est pour cela qu'elle utilise très rarement ce don pour voler. Comme beaucoup de Bosmers, elle a ce don de pas léger, la discrétion est presque une seconde nature pour elle. Surtout une fois dans la nature, dans la forêt par exemple, elle quitte ces chaussures et vous commencerez à avoir des difficultés à la retrouver. Elle a passée pratiquement 16 ans dans la nature sauvage, autant dire qu'elle sait quand il faut se faire toute petite et ne pas attirer l'attention, comme pour la chasse par exemple. Donc la furtivité ça lui connaît. Il ne faut pas oublier qu'elle sait survivre en milieu sauvage sans grand problème, mais aussi en terre un peu plus civilisée, ce qui a développé chez elle quelques compétences en vol à la tire et continue a s'entraîner même aujourd'hui lorsqu'elle en a l'occasion. Comme il a été raconté un peu plus haut, la jeune femme est devenu une charmeuse hors-pair (a son niveau bien sûr) tout en apprenant à manipuler le monde autour d'elle pour avoir ce qu'elle veut d'une manière ou d'une autre.


Paramètres systèmesPseudo/Prénom Akira, sinon Yildun Age 23 ansPays France Comment as-tu connu le forum ? Parce que j'vous aimes et que j'aime bien revenir. Des remarques ?  :choupi:

________________
† Night falls, day's felled, the farewell tale is told, dark calls, sleep swells dreaming-blossoms unfold. Sleep now, drift on, amble the moonlit way, night's here, day's gone. Rest now until dawn's rays


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prostitué.e
Messages : 18
Sujet: Re: A kiss is the beginning of cannibalisme | Pishna Pinethorn Mer 11 Juil - 16:02

"Don't look back, you're not going that way"

L’histoire se répète : après Helgen, c’est à présent de Blancherive qu’on parle : la ville a en effet essuyé une attaque de Dragon. Ce dernier aurait néanmoins été tué, et la rumeur court qu'un Enfant de Dragon s'est éveillé. Que pensez-vous de tout ça ? L’avez-vous vécu et, sinon, y croyez-vous, ou doutez-vous encore de l’existence de ces géants ailés cracheurs de feu ?

La rumeur a parcouru tout Bordeciel et a atteint la ville de Markarth, même dans les établissements les plus sordides et les plus secrets. Honnêtement, lors de la première attaque sur Helgen, Pishna s'était montré des plus suspicieuses face à cette nouvelle. Maintenant, avec la ville de Blancherive, il faut dire que la jeune elfe a peur, elle craint à présent de voir la cité où elle vit être à son tour attaquer pour une raison ou une autre. L'idée de voir un lézard géant voler au dessus d'elle en crachant des flammes ne la réjouit pas. Si l'Enfant de Dragon s'est aussi réveillé, ça veut dire que toutes ses vieilles légendes sont bien vrais alors, il est donc normal qu'il apparaisse à son tour, non ? Elle essaye au mieux pour ne pas y penser trop souvent, se disant qu'elle ne pourrait rien y faire de toute manière étant donné ce qu'elle est et ce dont elle est capable pour l'instant. Elle a beau bien se débrouiller à l'arc, ce n'est pas une de ses flèches qui changerait le cours d'une bataille.

La mort du haut-roi des mains du chef des rebelles, le siège de Fortdhiver sont deux actions qui ont fait éclaté la guerre civile, longtemps larvée entre Impériaux et Sombrages : comptez vous vous engager d'un côté ou de l'autre ?

Pishna ne risquerait pas de se mêler de politique. Elle se tient pourtant bien au courant de ce qui se passe au travers des passants et des clients du bordel pour savoir comment évolue la situation. Une prostituée, on ne lui demande pas son avis sur les enjeux politiques. Son rôle c'est d'écouter et de tirer profits de ses confidences pour en faire une véritable information à offrir aux voleurs pour en faire un véritable trafic. Sombrage ou Impérial, qu'est-ce que ça change pour elle dans un lit ?



Raconte-moi ton histoire...

Bordeciel est son monde, celui qu’elle a toujours connu, vivant dans les abords de Markarth sans jamais vraiment sans approcher avant très longtemps. Pourtant, ce qu’elle ignore, c’est qu’elle ne vient pas de là à l’origine. Non, son histoire commence à Val-Boisée. Venu au monde d’une mère et d’un père qui ne sont pas celle qu’elle a connu. Cette mère dont elle ne connaît pas l’existence, l’avait laissé quelque part en sécurité, vers un hôtel. Elle n’était qu’un bébé, une chose petite et très fragile, qui aurait pu être très facilement être emporté par une quelconque bête sauvage passant tout prêt. Pourtant, ce sont des bras forts qui ont saisi l’enfant. Un couple de Bosmers, en tout point ressemblant à sa véritable mère. Sans le savoir, ces gens allaient brisés le cœur de cette femme alors qu’ils emportaient l’enfant pleurant avec eux. Ils ne pensaient pas à mal, bien au contraire. Ils voyaient en cette pauvre créature déposée ici, un nouveau-né tout juste abandonné aux bêtes et à la nuit. Ils ne pensaient pas à mal, bien au contraire. Ils voyaient en cette pauvre créature déposée ici, un nouveau-né tout juste abandonné aux bêtes et à la nuit. Ou pire encore. Sans vraiment se concerter, ils disparurent avec celle qu’ils nommeraient Pishna en direction de Bordeciel, sans se retourner. C’est ainsi qu’avait commencé la vie de la petite Bosmer aux tâches de rousseur.

Une fois installées à Bordeciel, ses parents et elle commencèrent une nouvelle vie et jamais personne n’aborda le sujet de sa naissance. À quoi bon après tout. L’enfant était sensible, cela aurait pu lui briser le cœur de savoir la vérité. Non, ce n’était pas nécessaire et ils emporteraient le secret de sa conception dans la tombe quelques années plus tard. Pishna grandit au milieu de la forêt, rarement en contact avec le monde extérieur, surtout avec d’autres communautés Bosmers. Rapidement, elle fut initiée au maniement de l’arc et à l’art de la chasse. Ses parents respectaient assidument le Pacte Vert, alors autant faire de la viande un vrai commerce, qu’importe sa nature ou sa provenance. On lui répétait souvent que les autres ne pourraient jamais comprendre cette croyance et qu’ils valaient mieux ne pas aborder le sujet à des étrangers ne faisant pas partis des leurs. Oui, en vérité, Pishna eut une enfance très banale et très tranquille, rien ne pouvait perturber sa bonne humeur et son sourire lorsqu’elle partait à la chasse ou lorsqu’elle restait assise auprès de ses parents en buvant leurs paroles. Ils n’avaient pas grand-chose, mais ils étaient heureux comme ça.

Ce n’était pas une idylle, puisqu’il y avait des moments plus durs que d’autres, comme les hivers ou les animaux sauvages. Mais tout allait si bien… Jusqu’à ce que la maladie entre en jeu et la malchance aussi. Sa mère avait toujours été d’une constitution plus fragile sur son père, elle tombait souvent malade, mais un hiver, elle y succomba très violemment. Refusant de prendre un quelconque médicament à base de plantes pour ne pas briser le Pacte, elle finit par être emportée en quelques mois. Pishna était perdue, elle venait de perdre l’un des piliers de sa vie, une partie de son monde. Pourtant, le sort s’acharnait contre elle ou plutôt contre eux. Au début du printemps qui suivit la disparition de sa mère, c’est son père qui succomba à un accident de chasse. La blessure en soi ne l’aurait pas tué, mais il se brisa la nuque lors de sa chute. Elle était seule maintenant. Elle pleura des nuits et des jours ses parents, refusant que quiconque touche aux corps de ses parents, maudissant les dieux et les êtres vivants de cette sombre période. Elle n’avait plus d’autre choix que de survivre à présent.

Les ressources étant difficiles à trouver lors d’un nouvel hiver, Pishna du prendre la décision de descendre vers le sud pour se rapprocher des cités humaines et chercher de quoi survivre là-bas. Pendant pratiquement une année, elle volait les autres pour un peu de viande sèche lorsqu’elle ne pouvait pas aller chasser. Une fois la bonne période revenue, elle partait dans la forêt pour traquer quelques poids et essayer de les vendre honnêtement pour combler ses maigres besoins. Elle savait que ce n’était pas une situation viable, mais cela la maintenait en vie pendant quelques mois. Aller-retour entre vol et vente. C’est peu après sa seizième année passée, qu’elle fit la pire et la meilleure rencontre de sa vie. En effet, lors d’une semaine particulièrement difficile, elle prit la bourse d’un homme avant de fuir à travers rues et ruelles pour y découvrir son butin. Quelques pièces, de quoi acheter peut-être du lait pour se réchauffer en cette froide nuit qui s’annonçait. Ce qu’elle ne savait pas, c’était que celui qu’elle avait volé l’avait suivi. Mais surtout, que celui-ci était l’homme à ne pas voler à moins de vouloir devenir une farce : voler le chef des voleurs, ça n’en fait pas une, de belle histoire ? L’homme l’avait visiblement laissé faire avant de la rattraper pour la coincer et lui faire rendre gorge de sa bourse.

Honnêtement ? Elle pensait qu’elle allait mourir ou être envoyé en prison. Au bout d’un instant, de quelques examens de ses mains et de son visage, l’homme finit par lui proposer un marché : travailler pour lui, dans un bordel, lui rapporter informations et autres petites choses en échange d’un toit et à manger. Sinon ? Elle se doutait bien que des barreaux l’attendaient si elle refusait. Pishna voulait lui rendre sa bourse, lui demander grâce et lui promettre qu’il ne la verrait plus jamais dans Markarth. Mais il refusait de la lâcher et encore moins qu’elle refuse. Elle avait froid, elle avait faim, elle vivait dans une minable cabane au bord de Markarth pleine de trous et assez isolée pour lui faire craindre pour sa vie lors des nuits trop sombres. Après quelques hésitations, le ventre parlant plus que la méfiance, Pishna accepta son offre et le suivit, la tête basse vers son nouveau chez elle. Offrir son corps contre de l’argent. Offrir ce qu’elle en tirait contre une protection et une meilleure vie.

Deux ans. Presque deux ans qu’elle faisait cela. Sans s’en rendre compte et avec une certaine ironie, elle devenait douée pour ce qu’on attendait d’elle une fois les portes closes. Elle était ravissante et jeune, charmante et charmeuse comme pas deux. Le chef des voleurs, lui envoyaient parfois même quelques clients spéciaux dont il attendait un résultat, la mettant à chaque fois sur la sellette. Pourtant elle ne le décevait pas. Non, dans un sens, son patron était devenu un homme qui, malgré son caractère plutôt difficile, devenait cher au cœur de la jeune femme. Deux ans qu’elle attendait son heure. Depuis les quatre derniers mois, Pishna se permet d’être plus insistante, d’être plus envahissante avec son patron et en attendant qu’il lui dise oui, elle s’entraîne. Elle était douée de ses mains certes, mais elle le serait encore plus en tant que voleuse. Elle en était persuadée. Elle voulait arrêter son métier, maintenant il fallait convaincre aux autres qu’elle méritait leur temps et leur entraînement. Devenir une voleuse, avec ses dons pour la chasse, sa discrétion naturelle et son habileté… Voilà ce qu’elle rêvait d’être. Et elle l’obtiendrait.


________________
† Night falls, day's felled, the farewell tale is told, dark calls, sleep swells dreaming-blossoms unfold. Sleep now, drift on, amble the moonlit way, night's here, day's gone. Rest now until dawn's rays


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 769
Sujet: Re: A kiss is the beginning of cannibalisme | Pishna Pinethorn Jeu 12 Juil - 8:44
PP :wah: :omfg: :omfg: :huhu: :huhu: :huhu: Enfin ! T'es parfaite :runlove: Si Berich est pas gentil, tu peux venir te cacher chez moi ! Bienvenue à la maison, encore une fois :minicoeur:

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 769
Sujet: Re: A kiss is the beginning of cannibalisme | Pishna Pinethorn Dim 29 Juil - 11:48
The best PP in town  :8D:


Bienvenue parmi nous !
Allez dans le menu des compétences pour les augmenter



❖ Tu peux maintenant passer signer les bottins   Il y en a pas mal parce qu'on aime bien que tout soit bien rangé, mais il ne faut pas passer à côté, pour que tout soit clair pour tout le monde ensuite    N'oublie pas aussi de signaler ton rôle et si tu as un clan
❖ Toujours dans la section obligatoire, il faut que tu crées ton agenda de rp : non, ce n'est pas une fiche de lien, c'est juste pour poster un lien à chacune de tes réponses, pour voir ton activité rp !    Tout est expliqué juste là mais en cas besoin, n'hésite pas à mp le staff!
❖ Pour trouver des liens et des rps, il est fortement conseillé de te créer une fiche de lien et passer dire coucou dans celle d'autrui !
❖ A propos de liens, pour créer ton propre pré-lien et ton propre scénario il n'y a aucun souci ! Tout est expliqué par là ! Attire de nouveaux camarades, petit dovahkiin  
❖ Les journaux de bord sont optionnels, mais je te donne leur emplacement sur la carte : faire ta chronologie, le carnet de note de ton perso, un p'tit rp solo, noter son évolution tout ça est libre !
❖ Enfin, tu peux aller jeter un coup d'oeil du côté du système de dés et des demandes diverses : toujours bien de savoir ce que tu peux faire   De même pour ouvrir un rp et/ou archiver un rp il faut jeter un oeil ici !
Et ça c'est quoi ? ça c'est là où l'on vote sur le forum    Paraît que c'est vachement utile pour ramener de nouveaux membres et faire prospérér l'empire la rebellion la non-consanguinité en Bordeciel  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: A kiss is the beginning of cannibalisme | Pishna Pinethorn
Revenir en haut Aller en bas
 

A kiss is the beginning of cannibalisme | Pishna Pinethorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!





Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Registres Impériaux :: Devenir un Aventurier :: Aventuriers qualifiés-


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet