Partagez|
avatar
Jarl
Messages : 70
Sujet: Stone Mage [Nelsyn] Lun 17 Sep - 18:39
Stone Mage


Date du rp Mi L'An
Partenaire Wyn Yschiele
Climat, météo, saison, heure On est à l'intérieur, osef.




Stone Mage
Nels & Wyn

« It is at this point that normal language gives up, and goes and has a drink. » T. Pratchett - The Color of Magic
Le Jarl Nels Stonekeeper était sûrement le Jarl le plus anxieux de tout Bordeciel. Incapable de rester en place pour déléguer des chambellans ou des huscarls pour ramener les gens avec qui il voulait parler, il était plutôt du genre à déambuler lui-même dans le château, espérant y trouver son interlocuteur du jour. Il n’en avait pas eu l’occasion la veille, après sa petite discussion avec Berich, mais il lui tardait de voir son mage de cour pour savoir comment tout allait de son côté.

Il n’était pas toujours facile de vivre à Markarth, a fortiori près du site dwemer. Un esprit trop habitué aux grands espaces se retrouvait bien vite à l’étroit, à étouffer dans ces murs de pierre. Ajoutez-y de l’eau et il y avait tout pour un bon accès de claustrophobie à l’ancienne. Même Nels, qui y avait grandi, se sentait parfois mieux à respirer le grand air. Bon, pas trop longtemps, et jamais trop loin de la cité : juste assez pour avoir encore des Parjures à chasser, pas plus. Wyn avait lui aussi grandi à Markarth, et c’était toujours rafraîchissant de voir à quel point il n’était pas blasé de l’endroit et de ses racines. Nels oserait-il dire qu’il le cherchait avant tout pour sa compagnie et sa conversation ? Sûrement pas, même si c’était vrai.

Sans surprise, il trouva son mage près du musée et de la nécropole, en train de… faire quelque chose. Nels n’était jamais sûr de ce qui pouvait occuper les journées d’un mage tel que Wyn, mais il lui faisait confiance. Tant qu’il ne mettait pas le château sans dessus-dessous. Avançant à pas assurés, loin d’être discrets, Nels ne masqua pas sa présence, et toussota même un peu pour l’annoncer au mage.

— Bien le bonjour, Wyn.

Une salutation formelle qui résonnait de l’amusement et du sourire de Nels : il était plutôt de bonne humeur, chose qui se faisait rare depuis que les vampires avaient attaqué sa cité. Heureusement, cela commençait à faire un moment, et la plupart des gens avaient pu se remettre de leurs blessures. Bertil, l’apprenti de Wyn et confident de Nels, avait grandement souffert de cette attaque. Le Jarl s’en voulait toujours un peu que cette âme délicate se soit retrouvée au beau milieu des combats.

— Comment vont tes recherches ? Aucune araignée dwemer ne va me sauter dessus si j’approche, hein ?

Cette fois, il rit plus franchement, s’approchant quand même de toute façon. On aimait bien taquiner Wyn avec ses machineries, mais le fait est qu’il y avait bien peu de monde en Bordeciel qui était capable de s’occuper de ce genre de technologie… Rien que pour ça, et pour son statut de mage chercheur, il avait tout le respect de Nels. Et ce, malgré ses antécédents pour le moins obscurs. Tout le monde fait des erreurs, si erreur il y avait eu.

(c) DΛNDELION

________________
Jarl Of Markath
We're the children of Skyrim, and we fight all our lives / And when Sovngarde beckons everyone of us dies. ; by aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Stone Mage [Nelsyn] Mer 3 Oct - 9:43

 « IT IS AT THIS POINT THAT NORMAL LANGUAGE GIVES UP, AND GOES AND HAS A DRINK. » T. PRATCHETT - THE COLOR OF MAGIC
Mi-l'an 207 ❖ Wyn & Nels

La pièce est plongée dans la demi-pénombre, les lumières servant plus à réchauffer l’atmosphère, baignant la pierre de lueurs dorées, qu’à réellement éclairer. Les cuivres et les or dwemers se reflètent et jaillissent des coins sombres, où nichent les araignées maintenant qu’un assistant ne balaie plus. Non, les lampes à huile sont plutôt là pour permettre de discerner les piles de livres qui jonchent les dalles de pierre, les pièges que représentent engrenages et pièces métalliques pointues ou fourchues posées sur les sièges censés accueillir la vie dans l’antre de l’érudit.
Rien n’a vraiment changé depuis quatre mois : la poussière sur certains parchemins en témoigne. La teinte carmin délavé qui dessine de fines veines de marbre dans la pierre grise, dans la première salle quand on pénètre dans les quartiers du mage en est aussi un rappel pour la perçoit. D’autres livres ont été sortis des étagères, d’autres parchemins griffonnés, et la clepsydre dwemer mille fois retournée, certaines cartes géographiques avaient miraculeusement disparus des appartements de jarl pour finir sur les établis métalliques du mage.

“- Je suis sûr de l’avoir déjà… si c’est encore un synonyme… vampire…” Le mage en question, il marmonne dans sa barbe de façon ininterrompue, chaque silence, chaque inspiration est meublé par un mot en dwemer qui entrecoupe ses pensées. La barbe autrefois soignée, taillée en pointe est hirsute, la chevelure désordonnée, plus terne de la poussière que brillante de sébum, mais en manque d’un bain tout de même. Il ne ressemble plus trop à la civilisation, le mage de la cour.

Il ne l’avait pas entendu arriver, et lorsqu’il sursaute, la canne de bois taillé, posé contre l’établi où il travaille tombe au sol dans un bruit sec. Le son résonne encore contre la pierre quand Wyn se redresse et se tourne pour faire face à Nels.  “ Jarl Nels.” Murmure-t-il respectueusement, bien que visiblement confus.  Il a les yeux fous à plus d’un titre, la marque d’Hermaeus, écarquillement de la surprise, épuisement, fanatisme de la recherche. Il a fixé un autre monde et mets du temps à reprendre pied. Il se passe les mains dans les cheveux, les tirant en arrière, et soupire. Les volutes dorées dans ses yeux s’animent, pleines de vie, comme pour englober le jarl dans leurs rets.

“- J’ai vu mieux.” Il reste un instant, les bras derrière sa tête et les coudes écartés avant de les laisser tomber le long de sa robe de mage grise. Il a un rire sans joie, qui a un sale écho contre la roche.  Ses recherches ? Le mot le fait grimacer, le provoque presque. Pourtant sa voix reste sourde et mesurée. “ - Mes recherches ? Elles n’avancent pas, je n’ai pas le temps d’y plonger. Ce laboratoire est un moulin depuis que les vampires ont attaqué Markarth, et j’ai du travail par-dessus et je ne suis pas un faiseur de miracle ou un prêtre !” Son humeur exécrable s’échauffe au fur et à mesure qu’il parle, comme soulagé de vider son sac.
Il était épuisé, entre Hermaeus Mora qui lui en demandait toujours plus, et tous ceux qu’ils avaient dû brûler depuis Clairciel. Ses recherches lui manquaient. Ne pas avoir tué un vampire de ses propres mains lui manquait. Ne pas avoir à autopsier des gens qui l’avait vu grandir lui manquait; Il y avait encore, dans la pièce voisine, sur une table de pierre, le corps d’un des mineurs mordus, qui lui avait succombé à la fièvre. Il avait l’impression de sentir les regards des morts et des daedras toujours accrochés à son dos, à l’observer, à la juge. Et maintenant, son jarl venait lui ajouter une nouvelle tâche sur les épaules;  Wyn finit par joindre ses deux paumes devant lui, dans un geste de prière.  “- Dites-moi simplement ce que vous voulez, afin que nous ne perdions pas de temps.” Il implore d’une voix douce, se passant la langue sur sa lèvre inférieure, attendant le couperet qui allait lui faire perdre son après-midi.

code by bat'phanie
>

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jarl
Messages : 70
Sujet: Re: Stone Mage [Nelsyn] Ven 12 Oct - 18:07


Stone Mage
Nels & Wyn

« It is at this point that normal language gives up, and goes and has a drink. » T. Pratchett - The Color of Magic
Il était de notoriété publique que le génie s’accompagnait souvent d’une personnalité exécrable, alors Nels n’en voulait pas à son mage de cour de se montrer relativement grossier avec lui. Il l’était avec tout le monde, et le Jarl ne faisait pas exception. Après tout, il avait beau être de la noblesse, il se sentait hors de l’univers de Wyn : en entrant dans son laboratoire, il avait senti son rang supérieur lui tomber des épaules. Ce n’était d’ailleurs pas bien grave : ça lui changeait.

D’ailleurs, le Jarl était sincèrement peiné de voir que les recherches personnelles de Wyn avaient été mises de côté à cause de l’attaque des vampires. Il se sentait responsable, d’une certaine manière, car si les vampires avaient pu se balader à leur guise, ça voulait un peu dire qu’il avait failli à sa tâche de protecteur de la cité. Jamais les vampires n’auraient dû pénétrer si loin au cœur de Markarth : ils auraient dû être arrêtés le plus vite possible, en dehors même de la ville… Nels ne pouvait revenir en arrière, personne ne le pouvait, mais ça ne changeait rien au fait qu’il regrettait amèrement ce qu’il s’était passé.

Reste que beaucoup reposait également sur les épaules de Wyn, en tant que mage de cour. Bien sûr que les gens se tournaient vers lui pour des soins ou juste des conseils, chose qu’il avait bien du mal à comprendre, semblait-il. Il était sûrement trop plongé dans son propre monde pour être sensible à celui des autres, ou alors il manquait juste de recul sur sa fonction pour comprendre pourquoi on le cherchait en priorité. D’une voix étonnamment douce, Nels tenta une explication :

— Tu ne peux pas en vouloir aux gens de chercher de l’aide auprès du meilleur mage de la ville. Mais si tu as quelqu’un d’autre vers qui les orienter, on peut se charger de passer un message.

Il y avait toujours son assistant, mais il avait aussi besoin d’apprendre, et il n’était pas certain qu’il soit le plus qualifié pour la tâche. Nels pensait plutôt à un mage de la ville, pas forcément très connu mais compétent et expérimenté, qui pourrait prendre le relais. Cette personne n’existait peut-être pas, mais ça valait quand même le coup de chercher, non ?

— Oh, je ne voulais rien en particulier, j’avoue. Juste voir comment ça allait par ici. J’ai bien fait, puisqu’on a quelques problèmes d’organisation on dirait. Rien de notable à me signaler ?

Un nouveau cas de porphyrie vampirique, ou toute autre chose que Wyn avait cru bon de laisser sous le tapis jusque-là. Le but pour Nels était de s’assurer que son mage puisse travailler le plus efficacement possible, et avec le moins de risques pour Markarth…

— D’ailleurs, rien de nouveau à propos de l’attaque, justement ?

Cette histoire s’enlisait sérieusement, et il ne faudrait pas tarder à prendre les devants pour ne pas que ça recommence… Et surtout, pour savoir pourquoi ils avaient ciblé Markarth et les appartements de son Jarl. Là, pour Nels, forcément, c’était personnel.

(c) DΛNDELION

________________
Jarl Of Markath
We're the children of Skyrim, and we fight all our lives / And when Sovngarde beckons everyone of us dies. ; by aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Stone Mage [Nelsyn] Lun 15 Oct - 12:57

 « IT IS AT THIS POINT THAT NORMAL LANGUAGE GIVES UP, AND GOES AND HAS A DRINK. » T. PRATCHETT - THE COLOR OF MAGIC
Mi-l'an 207 ❖ Wyn & Nels

Wyn était proverbialement aveugle à sa chance, quand bien même il fixait le monde avec des prunelles écarquillées, jusqu’à ce que ses yeux pleurent de fatigue. Le simple fait de pouvoir respirer, de pouvoir arpenter son domaine de pierre avait tout d’un miracle corrompu. Pourtant, il avait repoussé Yildun qui l’avait tiré des griffes d’Hermaeus et d’un cercueil de neige. Il avait une chance inouïe parmi les mages de cour, de ne mériter qu’à demi ce titre. Wyn n’était pas en adéquation avec son poste – envoyé là sous la recommandation d’Erissare, se sentant poussé des ailes lorsqu’il traversait Bordeciel en chariot, les yeux encore d’un bleu tirant sur le gris pur. Il avait grandi à Markarth, avait toujours admiré, l’envie dans sa poitrine, les recoins des souterrains, le château Cœur-de-Roc qui se dressait sur un à-pic, promettant des méandres et des secrets enfouis depuis d’autres âges.  Il avait eu de la chance. Quiconque le regardait à l’instant (estropié, épuisé, crasseux, au bord de l’hystérie misanthrope ) pourrait en douter, mais il était chanceux. Chanceux d’avoir eu un maître qui avait les mêmes intérêts que lui, de pouvoir œuvrer en paix dans ce lieu, de participer à l’expérience unique de redonner vie à un mécanisme dwemer. D’avoir Nels Stonekeeper comme jarl à servir. Nul autre jarl lui aurait laissé autant de liberté quant à ses recherches et au temps, aux moyens mis en œuvre pour elles. Nul autre jarl ne l’aurait laissé le houspiller ( avec respect )  parce qu’il interrompait ses recherches.

Wyn était en inadéquation avec son statut depuis des années, faisant ce qu’il avait à faire entre inadvertance et mal gré lui. Depuis Clarciel… il se mettait enfin au sacerdoce auquel il était voué. Il n’aimait pas ça, il n’aimait encore moins la sensation de panique aberrante qui lui étreignait jour et nuit la poitrine. Etre mage de cours, c'était à chier.
Il manquait de temps et de compétence.   « - Je ne suis pas un mage, je suis un scientifique, pas un charlatan, pas un alchimiste, encore moins un guérisseur. Je ne peux pas sauver tout le monde ! Si seulement ils arrêtaient de mourir ! » L’amertume qui passe entre ses mâchoires crispées, devient autant du désespoir qu’une revendication. Il voulait se protéger de sa propre conscience ( du jugement de son jarl ) quand il fixe Nels droit dans les yeux, têtu. Il faisait de son mieux.

Il se passe la main dans ses cheveux, les rejetant en arrière tandis qu’ils cherchaient obstinément à cacher ses yeux qui se dispersent dans la pièce qu’à demi-éclairée. Les parchemins. Les cartes. Les livres. Les gobelets et coupes encore remplis d’hydromel et de fruits, intacts. L’odeur de graisse et de mort qui émane du lieu tout entier. Wyn continue plus pour lui-même qu’autre chose, le regard vide : « - Il n’y a pas de mages valables en ville, mon père est encore en vadrouille. Tout le monde se préoccupe de l’Académie, à l’est ! » Le mage se frotte la barbe et soupire, explicitant presque à regret : « - J’ai fait de mon mieux pour trouver comme inverser le processus. Au stade où j’en suis, je manque de sujets vivants sur lequels tester ce que je fais. Suivez-moi. » Il avait trouvé comme sauver les malades qui souffraient de moins de trois jours de fièvre et de lividité cadavérique. Plus tard ? Ils étaient déjà morts, tués par les gardes ou par la maladie qui corrompait leurs organes. Le reste n’était que découvertes et suppositions. Il lui fait signe de le précéder, glissant son bâton de bois taillé sous son aisselle pour se mouvoir à son tour. Incroyablement lent. Le visage du mage est agité d’un tic de frustration, qu’il cherche à dissimuler, baissant les yeux vers les dalles de pierre. Il était infirme et avait trop à faire, les incohérences entre son corps et son caractère, entre ses devoirs et son âmes se battaient en duel, annonciateurs de catastrophe. Comme pour s’occuper l’esprit tandis qu’il progresse lentement, Wyn se racle la gorge. Distraitement alors que les mots lui brûlent les lèvres. « - Savez-vous ce qui était dans votre coffre, celui qui intéressait tant la vampire ? »Ce que Erendis avait pris. Ce que Wyn lui avait laissé prendre. – ses souvenirs à lui étaient vagues, délirant d’épuisement, prostré sur la poitrine de son assistant qui ne se soulevait qu’à peine.
code by bat'phanie

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jarl
Messages : 70
Sujet: Re: Stone Mage [Nelsyn] Lun 22 Oct - 18:10


Stone Mage
Nels & Wyn

« It is at this point that normal language gives up, and goes and has a drink. » T. Pratchett - The Color of Magic
Très franchement, le Jarl Nels ne voyait pas la différence entre un mage et un scientifique. De son point de vue, les deux étaient étroitement liés, et si le chercheur était davantage attiré par les lumières de la découverte, le mage était simplement son pendant quotidien, avec un rôle bien plus proche de la réalité bassement matérielle. Effectivement, ce dont Markarth avait le plus besoin, c’était de quelqu’un capable d’aider les petites gens avec leurs blessures et leurs maladies, des choses qui n’avaient pas l’air de passionner Wyn, et c’était bien peu de le dire. Bon, il n’avait pas beaucoup de tact non plus, mais ça, Nels avait l’habitude. Il fronça un peu les sourcils, avant de soupirer.

— Alors il va falloir qu’on en trouve un, de guérisseur. Au moins tu as l’honnêteté d’admettre ton impuissance à ce niveau-là…

Peut-être que le titre de mage de cour ne lui allait pas autant que ça en avait l’air ? Oh, même sans ce titre, le Jarl le laisserait vaquer à ses recherches autant qu’il le voudrait, mais au moins laisserait-il la place à quelqu’un qui pourrait effectivement assumer pleinement ce rôle. Nels se dit qu’il allait y réfléchir. Il ne voulait blesser personne dans l’histoire, mais s’il annonçait comme ça à Wyn, il y avait des risques non-négligeables qu’il le prenne plutôt mal.

Cela dit, avoir posé la question à Wyn d’un éventuel autre mage en ville n’avait pas été stupide : ce dernier évoqua bien sûr son père, qui avait pourtant quitté Markarth. Il est vrai que les événements à l’Académie de Fortdhiver, aussi terribles soient-ils, avaient tendance à accaparer l’attention des mages de Bordeciel. Ce n’était pas forcément très juste pour les populations qui avaient besoin d’une attention constante… Le Jarl Nels se prit le nez entre le pouce et l’index dans une pose plus songeuse que véritablement agacée. Il comprenait, mais ça le faisait chier quand même.

Le mage avait beau avoir ses défauts et sa façon si particulière de s’exprimer ou de se comporter, Nels était toujours admiratif de son savoir : au moins avait-il tenté de faire quelque chose pour ces pauvres malades que les vampires avaient laissés derrière eux, même si rien de concluant n’avait été trouvé. L’idée qu’il puisse manquer de sujets fit tout de même tiquer le Jarl, qui comprenait le problème tout en restant mal à l’aise quant à la façon dont il avait été présenté. Néanmoins, quand Wyn lui demanda de le suivre, il s’exécuta poliment, cherchant à ne pas trop détailler la démarche claudicante et terriblement lente du mage.

La question à propos de ce que cherchaient les vampires réveilla un intérêt soudain chez Nels. Ce dernier n’avait eu de cesse de songer à Markarth, à comment aider ses habitants et à faire la chasse aux vampires, mais cette question… Elle le piqua tout particulièrement. Wyn en savait sûrement bien plus que lui à ce sujet, d’ailleurs.

— Je ne m’en souviens pas. Je n’ai pas touché à ce coffre depuis des années, et ce qui s’y trouve a sûrement dû y être mis par mon père ou mon grand-père.

L’avantage de se filer une châtellerie de père en fils, notez-le. Le Jarl n’en menait quand même pas bien large, la faute à cette douloureuse sensation d’avoir été pris en flagrant délit d’ignorance, de ne pas avoir été assez zélé dans son travail. La moindre des choses, ce serait de savoir ce qu’il possédait… Or, ce n’était pas toujours aussi évident.
(c) DΛNDELION

________________
Jarl Of Markath
We're the children of Skyrim, and we fight all our lives / And when Sovngarde beckons everyone of us dies. ; by aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Stone Mage [Nelsyn] Mar 30 Oct - 20:07

 « IT IS AT THIS POINT THAT NORMAL LANGUAGE GIVES UP, AND GOES AND HAS A DRINK. » T. PRATCHETT - THE COLOR OF MAGIC
Mi-l'an 207 ❖ Wyn & Nels

Si Wyn ne sentait pas l’impatience se transformer en folie quand elle grignotait son chemin jusqu’à son estomac, il se serait arrêté pour faire face à son jarl, et défendre son territoire ( ses privilèges et ses prérogatives, surtout ). Marteler, les mâchoires serrées sa plaidoirie ; il était à la hauteur de la situation. Il n’était peut-être pas un guérisseur, ni un alchimiste, mais il était un mage et un scientifique, et il ne voyait pas ce qu’un autre aurait pu faire de mieux ( la petite voix coupable dans un coin de son esprit, celle qui dit qu’il a laissé mourir des gens, qu’il a laissé tombé Markarth, qu’il aurait dû être plus rapide, plus intelligent, plus assidu, moins dormir, cette petite voix s’efface contre son ego. Momentanément ). Mais il était fragile, incapable de mettre un pied devant l’autre sans se crisper de douleur, lancinante, qui lui traverse toute la jambe qu’il n’avait plus jusqu’à l’aine, et ses pas lents, saccadés, aidés de sa canne. >” - Je n’ai pas dit que j’étais impuissant.” C’était insultant, et son visage creusé par le travail s’ombre un peu plus, les mâchoires crispées. ”- Les prêtres de Kynareth et guérisseurs dévouent leur vie à cet art, ils sont fait pour ça. Ils sont peut-être capable de soigner un mourant, mais il y a des arcanes dont ils ignorent tout. Je sais soigner les gamins qui chutent et les mineurs qui se piochent le pied.” Reprend son souffle, avec la détermination d’un gamin des rues prêt à défendre son honneur. Sa voix ne s’emballe pas au contraire, calme et posée, tranchante tant elle est butée, comme trop souvent depuis qu’il est revenu d’Alftand. Il argumente contre une entité supérieure capable de décider de son destin. “- Rien ne pouvait me préparer à ce qui s’est passé.” Il ravale sa bravache : et je vous ai sauvé, et j’ai sauvé Bertil, et j’ai sauvé Berich. J’ai peut-être pas sauvé grand monde et je me suis peut-être vomi dessus et certainement évanoui, mais j’ai fait de mon mieux. “- C’était bien pour ça que nous avions des remparts et des gardes, il me semble.” Ajoute-t-il un ton plus bas, du ton le plus respectueux que le mage peut convoquer, un sourcil arqué.

Il lui fait signe de le suivre et après un corridor de pierre, ils entrent dans une vaste pièce tout aussi encombrée que la première, jusqu’aux colonnades de pierre où sont épinglés des gribouillis et notes diverses. Wyn déplace une pile de livres pour laisser de la place à Nels sur l’un des fauteuils de métal orné qui semble traîner par là presque par erreur.

Wyn s’appuie sur la table, de l’autre côté de l’homme tourné en vampire tourné en fondue nordique géante, tripes à l’air et diverses pinces posées à diverses localisations de son anatomie. Il y a un jugement évident dans l’expression de Wyn, déçu. “- Dommage…” Il murmure dans sa barbe, sincèrement attristé. Un nouvelle impasse. Comme si les choses n’étaient pas assez intére… compliquées comme ça. Wyn était toujours captivé par une énigme intéressante, et son regard s’éclaire légèrement, tandis qu’il hoche la tête pour lui-même. Il explique à haute voix, balayant ce qui les entoure d’un bras ( alors que son autre coude s’appuie sur la table haute pour le maintenir debout ). “- Je crois avoir compris ce qu’ils voulaient à mon livre. Je n’ai pas encore tout traduit du dwemeri, langue dont je suis presque l’unique traducteur, au demeurant” Il lui jette un coup d’oeil, à Nels, tirant sur sa propre barbe de sa main libre. “- Pour moi, il s’agissait avant tout d’un ouvrage sur.. l’astronomie. L’aetherium. Comment ils comptaient outrepasser la vie et la mort, leurs observatoires. Scientifique. Mais j’ai trouvé certaines choses… Je ne sais pas qui a emprunté  à qui, entre les malades de la sanguinis et les dwemers mais…” Il lance un regard plus timide à Nels.

Il espérait être clair - l’érudit n’était pas le plus facile à comprendre, y compris mais non exclusivement quand il évoquait ses recherches. “ - J’ai compris la potion pour inverser le processus à partir de ce livre.  J’ai peut-être compris le rituel pour les cas prolongés, mais sans expérience, je ne m’avancerais pas là dessus. Ce que je ne sais pas c’est la pièce manquante. Je pense qu’ils cherchaient … quelque chose, que ce livre et le parchemin qu’Erendis a pris indiquait. J’ai des compris certaines choses, mais… j’ai l’impression qu’il me manque une partie du puzzle. Comme si j’avais une moitié de carte.” Il aimerait faire les cent pas pour réfléchir comme toujours mais le mouvement qu’il a pour se redresser, l’élance dans toute la cuisse et Wyn doit se rattraper à la table d’autopsie avec une grimace.  Le mage poursuit, les sourcils froncés ; “ - La légende de la carte sans la carte plutôt.” La justesse de la métaphore le fait se tenir un peu plus droit, et river son regard à celui de son jarl, les yeux écarquillés, soudain rajeuni par ce qui l’anime : “- Je trouverais. j’ai besoin de temps.”

code by bat'phanie

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Stone Mage [Nelsyn]
Revenir en haut Aller en bas
 

Stone Mage [Nelsyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Maelle Till [assassine, mage du vent]
» Stone +16
» Elvira Heian [Mage du vent & Danseuse]
» Mysteria, Mage Elementaire Aquatique.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Bordeciel :: La Crevasse :: Markarth :: Château de Cœur-de-Roche-