Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|
avatar
Mage professeur
Messages : 26
Sujet: Aldaria Valius - We have nothing without Evil Sam 13 Oct - 2:11

Aldaria Valius
28 ans | Célibataire | Bisexuelle | Jessica Brown Findlay | Erudit
Race & origine Aldaria est une Impériale venant de Cyrodiil. Elle est la fille adoptive d'une famille aisée, son père est un légat de la légion Impériale et sa mère une mage de l'Université Arcane de la Cité ImpérialeAffiliation La jeune mage a très longtemps étudié à L'Université Arcane, elle est aujourd'hui mage à l'Académie de Fortdhiver. Métier et occupation : Si l'on peut considérer le statut de mage comme un métier, et bien c'est ce qu'elle est. Elle enseigne la magie de Destruction à l'Académie de Fortdhiver, et passe ses journée à perfectionner ses sorts ainsi qu'à dévorer des livres.Dieu Son père adoptif a voulu lui faire partager son culte envers Stendarr, pourtant la mage se moque bien des Neufs, et a toujours été fascinée par les Daedra, tout particulièrement par le prince daedra Molag Bal qui a réussi à déjouer la mort en créant la Nécromancie ainsi que le vampirisme. Les recherches qu'elle a faites sur son sujet lui ont apporté beaucoup d'informations sur l'art "noble" de la nécromancie. Toutefois, ces derniers temps temps, la jeune Aldaria a remarqué sa peau pâlir de plus en plus, et en se regardant dans un miroir elle a a pu observer dans le blanc de ses yeux des petites tâches noirs apparaîtrent. Néanmoins ça ne l'inquiète pas plus que cela, elle y voit là plutôt une réponse à ses prières.

Caractère D’apparence douce et chaleureuse, Aldaria n’en est rien. Il s’agit d’une jeune femme débordante d’ambition et de sombres desseins.  Ce qu’elle désire ? Le pouvoir et le savoir. Un de ses objectifs est de devenir la prochaine archimage, et elle est prête à tout pour arriver à ses fins, même si pour cela elle doit passer outre la morale, ou encore « signer » un contrat avec des Daedras, ce qu’elle n’hésitera pas de faire si l’opportunité lui en serait donner un jour. L’impériale mage cherche chaque jour à acquérir de nouvelles connaissances et de nouveaux sort. Ses recherches concernent essentiellement la magie de conjuration et de destruction, ainsi que la nécromancie. L’académie de Fortdhiver représente alors pour elle un formidable lieu où elle peut s’enrichir de nouvelles découvertes et perfectionner ses sortilèges en étudiant pendant des heures.

L’autorité et les lois représentent pour elle un frein pour sa quête de connaissance. Après avoir était expulsée de l'université Arcane, Aldaria continue encore ses expérience de Nécromancie à l’académie de Fortdhiver où on ne l'ennuie plus. Ses sujets tests sont des animaux morts comme par exemple des ragnards, des crabes des vases, parfois des chats,etc. Cependant, elle désire passer au stade supérieur en expérimentant sur de vrais cadavres d’humains, hélas trouver une façon d’emmener un corps sans se faire remarquer n’est pas chose aisée. Parfois elle regarde de jeunes apprentis mages sans attaches particulières, elle se demande alors si on s’apercevrait de quelques chose si l’un d’eux disparaissait...

Évidemment, très rare sont les personnes qui connaissent ses ambitions et sa véritable personnalité. En temps normale, Aldaria se fait passer pour une mage expérimentée souriante et amicale. Elle donne souvent des cours de magie de destruction à des jeunes apprentis, et vient parfois aider ses compères dans leur recherche. Bien sur, elle fait toujours cela avec intérêt. Elle n’accepte d’aider que seulement si cela est bénéfique pour elle et lui apportera quelque chose dans le futur. Elle n’hésite pas à utiliser ses charmes pour obtenir une information ou un objet qu’elle désire ou encore pour manipuler une personne.

La jeune femme ne craint qu’une chose : La Mort. Pour elle, la vie d’un mortel est bien trop courte pour pouvoir atteindre ses ambitions. Ainsi, son autre objectif , et qui est d’ailleurs son principal, est de devenir immortelle.


Apparence, vêtements, anecdotes Aldaria porte beaucoup des traits d’une impériale. Elle possède de longs cheveux bruns, qu’elle apprécie attacher en tresses , même si pour cela elle doit passer plusieurs minutes dessus le matin. Parfois, elle les laisse libre, mais elle les accompagne alors d’un accessoire tel un jolie serre-tête. La mage s’implique aussi pour son maquillage, notamment pour mettre ses yeux bleus-verts en valeurs.Vous la verrez rarement au naturel, mais après tout être une mage n’empêche pas d’être coquette. Il est a préciser que vous penserez voir quelques petites tâches sombres dans le blanc de ses yeux, mais pas de panique ce n'est pas une maladie mais le signe d'une bénédiction, vous répondera t-elle sûrement.

On la considère comme une femme plutôt grande pour sa race, sa silhouette est mince et élancée, ses formes ainsi que ses atouts féminins sont discrets. Sa peau blanche semble encore pâlir de jour en jour, à en devenir un teint cireux et inquiétant. Ne pratiquant aucunement une activité physique quotidienne, Aldaria n’est pas musclée, manier une arme ou porter une charge lourde serait un défie pour elle

Niveau vestimentaire, Aldaria porte quotidiennement de longues robes. Toutefois, pour les voyages et déplacements, elle se vêtit d’une cape, d’une longue tunique accompagnée d’un pantalon et de bottes en cuir longues. Elle porte autour de sa taille une ceinture où sont accrochées des sacoches. Celles-ci comportes des ingrédients, de petites fioles de potions, ainsi d’un carnet remplit de diverses notes. Une dague est aussi maintenu à sa ceinture, mais elle ne l’utilise jamais, l’objet sert principalement à dissuader les attaques de malfrats. La jeune impériale porte aussi des bijoux, notamment des boucles d’oreilles, des bagues et un collier.

Enfin, sur le haut de sa poitrine à droite, elle porte une cicatrice qui ressemble à un symbole daedrique.  Cette marque lui a été faite par des nécromanciens alors qu’elle était enfant, pourtant celle-ci ne complexe pas pour autant, elle la considère comme un héritage du passé.

Compétences et équipementAldaria est ce qu’on pourrait considérer comme une mage de bon niveau. Dans un premier temps elle est douée dans la magie de Destruction. Elle maîtrise de niveau expert la glace. Néanmoins, elle a un peu plus de difficulté avec le feu et les autres éléments que l'on pourrait considérer comme niveau novice. Elle possède aussi un niveau expert en magie de Conjuration, dont elle est surtout spécialisée dans la nécromancie, et est donc capable de ranimer des morts, de plus à chaque nouvelle prière adressée à Molag Bal, elle sent ses talents en Nécromancie augmenter de plus en plus. Toutefois, Aldaria détient de nombreuses lacunes dans les autres domaines de la magie telle que la Guérison, l’Illusion, ou encore l’Altération. De niveau novice en Guérison, elle est capable de guérir de légères blessures, ainsi qu'un niveau novice en Illusion et Altération, ces domaines de la magie ne l'intéressant pas plus que ça pour le moment..

La jeune impériale ne possède pas de bâton de mage, et comme dit précédemment, elle ne manie que très rarement sa dague. Son arme principal est son éloquence qui lui permet autant de persuader une personne que de l’embrouiller.

Son dernier atout est une base en alchimie. Elle concocter des potions pouvant régénérer plus rapidement la magie de son utilisateur, ainsi que des petits poisons qui donnent la nausée.

Paramètres systèmesPseudo/Prénom Shauna Age 20 ans Pays Une contrée lointaine nommée France Comment as-tu connu le forum ? Grâce à un top site Des remarques ? Eh oui, après une nouvelle absence imprévue, je suis enfin de retour pour vous jouer des mauvais tours. J'espère enfin pouvoir rp avec vous  :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage professeur
Messages : 26
Sujet: Re: Aldaria Valius - We have nothing without Evil Sam 13 Oct - 2:17

" We have nothing without Evil  "

L’histoire se répète : après Helgen, c’est à présent de Blancherive qu’on parle : la ville a en effet essuyé une attaque de Dragon. Ce dernier aurait néanmoins été tué, et la rumeur court qu'un Enfant de Dragon s'est éveillé. Que pensez-vous de tout ça ? L’avez-vous vécu et, sinon, y croyez-vous, ou doutez-vous encore de l’existence de ces géants ailés cracheurs de feu ?

" Il y a tant d'ouvrages comportant des détails sur ces créatures ailées qu'il serait difficile de ne pas y croire. Il est vrai que d'ordinaire je ne prête pas attention aux rumeurs, mais à moins que ce ne soit une hallucination collective, je ne pense pas que tous les habitants d'une ville auraient pu inventer une telle histoire. Néanmoins, j'aimerai tout de même voir ce dragon par moi-même, qui sait ce que je pourrai découvrir face à ce lézard géant ? Hélas, avec le siège de Fortdhiver, mes déplacements en Bordeciel se sont raréfiés. Je devrai tout de même demander de l'aide à Erissare pour me rendre à Blancherive, ce dragon doit certainement aussi l'intéresser, et je doute qu'elle refuse que j'aille l'étudier. "

La mort du haut-roi des mains du chef des rebelles, le siège de Fortdhiver sont deux actions qui ont fait éclaté la guerre civile, longtemps larvée entre Impériaux et Sombrages : comptez vous vous engager d'un côté ou de l'autre ?

"Avec un père appartenant à la légion impériale et étant moi-même originaire de Cyrodil, il serait évident de penser que je suis du côté des Impériaux. Pourtant, il en est rien, je me moque bien de cette guerre civile. Bien sur, si un jour je devais recevoir une lettre de ma mère (enfin, si elle daigne à m'écrire) m'apprenant que mon père aurait été tué par des Sombrages, peut être, en effet qu'à ce moment là, je choisirai mon camp. Pour le moment, je regarde d'un mauvais œil les Sombrages qui assiègent Fortdhiver, et suite à la rencontre entre Ulfric et Erissare, les choses ne risques pas de s'arranger. Essayez de dormir tranquille en sachant qu'à tout moment la ville peut se retrouver détruite."



Raconte-moi ton histoire...

Minimum 500 mots.
L’histoire d’Aldaria commence en 4 E 173, dans un petit village reculé situé près de Chorrol en Cyrodiil. L’activité de la commune reposait principalement sur sa scierie. C’était une communauté assez renfermée, regroupant le genre de personnes qui regardent les étrangers passer d’un mauvais œil. Aldaria n’a jamais connu son père, celui-ci est mort alors que sa mère était encore enceinte d’elle. C’était un triste accident, un geste maladroit à la scierie causant une sacrée blessure, qui s’est ensuite infectée jusqu’à prendre la vie du pauvre homme. La mère d’Aldaria n’a pas supporté la mort de son compagnon, elle passait ses soirées et ses nuits à pleurer sur la table tout en buvant des quantités impressionnante de piquettes, délaissant son nourrisson qui hurlait pour qu’on lui donne le sein ou pour qu’on la change. Évidemment, ce mauvais traitement n’a eu que de mauvaises conséquences pour la relation entre Aldaria et sa mère. La petite fille passait ses journées à rendre le quotidien de sa mère plus dur ainsi qu’à faire les 400 coups pour lui nuire, et cette dernière la punissait en lui donnant des coups de ceinture et en la privant de repas le soir. Les gens du village se demandait qui de la mère ou de la fille allait venir à bout de l’autre la première.

Outre ces mésaventures, la vie dans le village se passait plutôt bien, jusqu’à ce qu’un beau jour, l’arrivée d’un clan de nécromanciens chamboule la vie de ses habitants. En effet, tout près du village se trouvait un vieux fort abandonné comme on peut en trouver un peu partout en Cyrodill. Les villageois le disaient hanté et n’osaient l’approcher. Cependant, ces adeptes de magie noire le trouvèrent fort à leur goût et décidèrent d’y faire leur « nid » dedans. C’est ainsi que les ennuis commencèrent pour la communauté, chaque semaine, les nécromanciens enlevaient un des villageois pour le sacrifier à on ne sait quelle divinités daedriques. Au bout de quelques mois de terreur, les villageois, craignant pour leur vie, se rendirent devant le fort avec des offrandes : deux vaches, des sacs de nourritures, ainsi que quelques objets de valeurs et espéraient ainsi négocier la paix. Les nécromanciens acceptèrent mais contre un tribu supplémentaire : trois personnes du village et ils n’ennuieront plus le reste de la communauté. N’ayant pas le choix, les villageois se dépêchèrent de décider qui sacrifier. Le chef du village proposa sa femme, dont il ne pouvait plus supporter la présence. Puis, il fut décidait que l’ancien du village qui ne participait plus depuis longtemps à la scierie serait  aussi donné. Enfin, la mère d’Aldaria y vit une opportunité de se débarrasser de sa diablesse de fille..

C’est ainsi qu’Aldaria termina dans un cachot avec un vieillard et une bonne femme hystérique. L’enfant de six ans ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivé, juste que sa mère l’avait définitivement rognée. Au troisième jour de leur emprisonnement, les nécromanciens vinrent chercher en premier le vieil homme, puis une semaine plus tard, ce fut la femme. La petite fille attendit alors son tour, jusqu’à ce que les grilles du cachot s’ouvre de nouveau. Contrairement aux autres fois, ce ne furent pas deux hommes en robes noires qui vinrent la chercher, mais une femme plutôt âgée aux cheveux grisâtres et aux nombreux tatouages sur tout le visage. La sorcière demanda alors à Aldaria de venir avec elle et la conduisit dans une pièce où un repas posé sur une table l’attendait. La petite fille était si ravie d’avoir autre chose qu’une pomme de terre à manger, qu’elle dévora les légumes et le morceau de viande sans savoir forcément ce que c’était. La vieille femme lui dit alors que si elle exécutait chaque tâche qu’on lui demanderait de faire, Aldaria pourrait rester parmi eux et ainsi faire partie de la « famille ». L’enfant, toute innocente et perdue qu’elle était ,accepta. C'est ainsi que la petite fille commença à appartenir à ce groupe d'adorateur du prince daedra Molag Bal. On lui demanda dans un premier temps de faire le ménage et la cuisine, puis de nettoyer les outils utilisaient par les nécromanciens pendant leurs rituels. Enfin, la petite fille commença à participer aux rituels et sacrifices et prit même part en apportant les ouvrages et la dague sacrificielle. La sorcière, qui était donc la chef de ce clan d’adeptes des daedras, s’occupa d’Aldaria comme si elle était sa petite fille, elle lui apprit à lire, elle passait la majorité de son temps avec l’enfant et veillait à ce que la petite ne manque de rien. La sorcière lui disait souvent que " Le seigneur Molag Bal aurait de grands projets pour elle", et Aldaria l’écoutait, la vieille femme étant la seule personne qui lui avait montré de l’attention ainsi que de l’affection.

Un beau jour, ou une bonne nuit vue que l’enfant ne sortait jamais du fort, lors d’un énième rituel, Aldaria reconnue la personne qui fut emmené à l’autel pour le sacrifice, car il ne s’agissait nul autre que sa mère. Visiblement, les nécromanciens avaient rompu leur contrat avec les villageois et avaient recommencé à s’en prendre à eux. C’est donc avec une satisfaction malsaine que l’enfant, âgée maintenant de 10 ans, apporta la dague sacrificielle à la sorcière et la regarda égorger sa génitrice qui l’avait abandonnée. Après tout, elle ne l’avait que méritée..

La petite fille vécu alors encore deux ans parmi les nécromanciens, jusqu’au jour où le fort fut attaqué par des soldats impériaux. Ces derniers tuèrent absolument tout les adeptes des daedras, tous sauf la petite Aldaria. Le légat qui gérait l’attaque s’arrêta devant l'enfant et la considéra comme une victime qui avait été asservie par les nécromanciens. Ils l’emmenèrent avec eux jusqu’à la Cité Impériale, là-bas découvrant que chaque orphelinats étaient pleins, le légat se trouva fort dépourvu et décida de ramener l’enfant chez lui pour la nuit. Aldaria fit alors connaissance avec la femme du capitaine, une charmante mage qui demanda à se qu’on prépare un bain, un repas ainsi qu’une chambre pour la pauvre « miraculée ». Le couple, désireux d’avoir un enfant depuis de nombreuses années, dans l’incapacité de procréer,et ignorant tout de son passée, proposèrent à la petite fille de rester vivre avec eux et de devenir ses tuteurs.

C’est ainsi qu’Aldaria connu la plus heureuse des adolescences avec des parents aimants. Ils lui offrir une excellente éducation, et sous sa demande, Aldaria se rendait chaque jour à l’université Arcane avec sa mère adoptif. Ainsi, grâce à des professeurs, elle put apprendre à maîtriser les bases de la magie, mais l’adolescente se concentra surtout sur la magie de destruction qui était pour elle fascinante. Cependant, ses années aux côtés des nécromanciens n’avaient pas laissé l’équilibre mentale de la jeune fille indemne.  En plus d'une cicatrice sur le haut de la poitrine que les nécromanciens lui ont fait en signe d'appartenance du clan, l'adolescente garda d'autres traces de son passé avec les adeptes. Elle avait développée des troubles obsessionnels, par exemple chaque bibliothèque devaient être parfaitement rangée , et les couverts soigneusement lavés, quitte à passer dix minutes de plus sur une fourchette. Enfin, encore aujourd'hui, il arrive des nuits où Aldaria récite des prières qu'elle avait entendu et apprise à l'égard de l'entité daedrique, de peur que celle-ci se venge si elle venait à la délaisser.

Alors qu’elle étudiait des ouvrages à la bibliothèque de l’université arcane, Aldaria tomba sur de nombreux documents relatant des faits sur les daedras, la magie de conjuration et autres domaines noirs. Jour et nuit, l’adolescente étudia tout ces textes avec fascination, tout en se souvenant des paroles de la sorcière qui avait « de grands projets pour elle ».  Hélas, sa mère adoptif découvrit ses lectures et défendu formellement sa fille d’y retoucher, craignant que celle-ci ne baigne dans des affaires concernant daedras et magie noire. Alors, Aldaria continua à étudier dans le plus grand secret la magie de conjuration et à rechercher des secrets sur l’Oblivion.

C’est à ses 19 ans qu’Aldaria connu un nouveau chamboulement dans sa vie. La petite famille était quelque peu chamboulée par la disparition d’Argus, le chien de la famille. La mère adoptif d’Aldaria retrouva l’animal quelques jours plus tard dans une pièce cachée de l’université Arcane, alors que sa fille tentait de ranimer le canidé qu’elle avait tué pour expérimenter un sort de résurrection. Horrifiée, sa mère demanda à ce qu’elle soit expulsée de l’université Arcane ainsi que de la demeure familiale. Le légat, bien qu’il aimait sa fille adoptive, ne put refuser la sanction que demandait sa femme. Chassée, et une nouvelle fois « trahit » par une mère, Aldaria prit ses affaires et s’en alla. Elle avait entendu parlée de l’académie de Fortdhiver, où l’archimage autorisait la pratique de la magie de conjuration. La jeune mage mit plusieurs mois pour faire le voyage, et grâce à ses compétences dans la magie, elle fut rapidement admise à Fortdhiver, où elle pu perfectionner sa maîtrise dans la magie de conjuration.

De nouveau, la jeune impériale recommença à faire de macabres expériences comme reconstituer un corps avec divers membres qu’elle avait trouvé durant ses voyages en Bordeciel. L'académie de Fortdhiver étant beaucoup plus tolérante que l'université arcane, Aldaria pu continuer ses expérimentations , tout en endossant le rôle d'une professeur en magie de destruction. Quelques fois, elle reçoit des lettres de son père, elle apprit alors que celui-ci avait été envoyé en Bordeciel pour la guerre contre les Sombrages. En parlant de cette guerre, le siège de Fortdhiver provoqua un grand ralentissement dans les recherches de la mage, et depuis la rencontre entre l'Archimage Erissare et le chef des sombrages, les tensions se sont empirés. Toutefois, malgré ce qu'elle considère comme des contretemps, Aldaria ne perdait pas son objectif de vue : répondre au souhait de la vieille sorcière et perpétuer son héritage, et pour cela il lui faudrait du temps, temps que seule l’immortalité lui accorderait..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef des Voleurs
Messages : 149
Sujet: Re: Aldaria Valius - We have nothing without Evil Dim 14 Oct - 15:10
Oh-oh :hihi: Rebienvenue par ici ! ♥️
Tout est bon pour nous, désolée pour le petit délai, c'est un peu le rush partout en ce moment :drama: Mais voilà, c'est tout bon tout beau, je te laisse maintenant aller jouer avec les morts  :stache:
Btw, il y a aussi moyen que Aldaria soit prof de nécromancie, plutôt que prof de destruction, étant donné que c'est légal au sein de l'Académie, tout ça :amour: (faudra juste nous le dire si tu veux faire le changement, histoire qu'on sache, tout ça :drama: )


Bienvenue parmi nous !
Allez dans le menu des compétences pour les augmenter



❖ Tu peux maintenant passer signer les bottins   Il y en a pas mal parce qu'on aime bien que tout soit bien rangé, mais il ne faut pas passer à côté, pour que tout soit clair pour tout le monde ensuite    N'oublie pas aussi de signaler ton rôle et si tu as un clan
❖ Toujours dans la section obligatoire, il faut que tu crées ton agenda de rp : non, ce n'est pas une fiche de lien, c'est juste pour poster un lien à chacune de tes réponses, pour voir ton activité rp !    Tout est expliqué juste là mais en cas besoin, n'hésite pas à mp le staff!
❖ Pour trouver des liens et des rps, il est fortement conseillé de te créer une fiche de lien et passer dire coucou dans celle d'autrui !
❖ A propos de liens, pour créer ton propre pré-lien et ton propre scénario il n'y a aucun souci ! Tout est expliqué par là ! Attire de nouveaux camarades, petit dovahkiin  
❖ Les journaux de bord sont optionnels, mais je te donne leur emplacement sur la carte : faire ta chronologie, le carnet de note de ton perso, un p'tit rp solo, noter son évolution tout ça est libre !
❖ Enfin, tu peux aller jeter un coup d'oeil du côté du système de dés et des demandes diverses : toujours bien de savoir ce que tu peux faire   De même pour ouvrir un rp et/ou archiver un rp il faut jeter un oeil ici !
Et ça c'est quoi ? ça c'est là où l'on vote sur le forum    Paraît que c'est vachement utile pour ramener de nouveaux membres et faire prospérér l'empire la rebellion la non-consanguinité en Bordeciel  

________________


Secrets in the dark.
look at yourself, boy a lying thief, only coming after dark using the window to the bathroom upstairs. like darkness you hide behind the mask of tales stealing only dreams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage professeur
Messages : 26
Sujet: Re: Aldaria Valius - We have nothing without Evil Dim 14 Oct - 16:17
Hey Berich! Merci beaucoup :coeur:

Aucun soucis pour le délai , c'est certainement pas moi qui vais râler pour ça  :hoho:

Ooooh et bien maintenant que vous me le proposez, il est vrai que ce serait plus vraisemblable que ma mage soit prof de nécromancie. Si vous me permettez de changer , je suis pour.  :wah:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 841
Sujet: Re: Aldaria Valius - We have nothing without Evil Dim 14 Oct - 18:54
Y a pas d'idées de réveiller les morts, après ça attaque des villes et faut nettoyer par terre, n'importe quoi :stache: Bon retour parmi nous ! :huhu:

________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Aldaria Valius - We have nothing without Evil
Revenir en haut Aller en bas
 

Aldaria Valius - We have nothing without Evil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» liste d'armée evil sunz
» Symbole Evil Sunz Forge World





Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Registres Impériaux :: Devenir un Aventurier :: Aventuriers qualifiés-


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet