Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|
avatar
Mage
Messages : 820
Sujet: Knowing things is magical, if other people don't know them. | Wyn Ysciele Sam 9 Déc - 15:29

Wyn Ysciele
37 ans | Dévoué à ses recherches | Pansexuel | Charlie Hunnam | Erudits
Race & origine Humain. Sa mère était une nordique,
une aubergiste au caractère bien trempée et qui est toujours une figure connue à la taverne de Markarth. Son père est un Breton, un mage, qui poursuit ses recherches à l'Académie. Wyn n'a jamais manqué de quoi que ce soit, bien qu'il soit loin d'être noble - il est fier de ses parents et de ses origines, incapable de supporter le racisme ambiant, éduqué pour aimer la liberté plus que tout.Affiliation Son "clan"
est une famille de trois personnes, qui n'ont jamais cherché à s'affilier avec quiconque. Il a étudié à l'académie et y a encore beaucoup d'amis, de même que dans la guilde des voleurs : adolescent, il en a fait partie, même si le fait que ses parents l'aient envoyé d'autorité à Fortdhiver l'a sorti de ce monde. Mais, vivant à Markarth il a gardé liens avec les voleurs. Métier et occupation : Il est le mage de la cour de Markarth. Il a son atelier au coeur du palais bleu et peut souvent être vu à la cour ou auprès du roi. Cependant, il est plus occupé par ses propres recherches que par ce poste officiel : il a un laboratoire où il passe le plus clair de son temps, maintenant qu'il ne peut plus courir au fin fond des ruines Dwemers.   Dieu Toute sa vie, Wyn a prié Julianos, adorant ce dieu de la connaissance, implorant son savoir, avec quelques infidélités vers Zenithar, que sa mère vénère et vers qui sont côté bricoleur et travailleur le tirait. Toutefois, depuis un certain incident dans une ruine dwemer, qui a failli lui coûter la vie, il a bien du se tourner vers Hermaeus Mora. Officiellement, le daedra ne lui a pas laissé beaucoup de choix, mais en réalité, tant qu'il peut continuer à apprendre et avoir accès à un maximum de savoir, être à la merci de la divinité, et voir le blanc de ses yeux être modifié... ce n'est pas si grave. ( Non, il n'a pas encore regardé sa mère ou son père dans les yeux depuis, taisez vous ).  

Caractère Wyn est entêté comme un nordique, c'est même le seul trait de caractère qu'il partage avec eux. Obstiné comme pas deux, s'il admet avoir tort quand c'est le cas, il poursuit ses idées jusqu'au bout et ne s'annonce jamais vaincu - même quand ce qu'il désire est impossible. D'un caractère logique et rationnel, il aime beaucoup l'idée de la civilisation dwemer qui dit que en poussant suffisamment loin la science, elle rejoint la magie... et les dieux. Il veut tout comprendre, tout analyser et est persuadé que rien n'échappe à la logique et à l'esprit humain - il suffit juste de se concentrer plus longtemps ❖ Malgré tout, il a un penchant enfantin pour les histoires et les légendes, les récits des héros des temps passés... ces dernières années, il a tendance à faire semblant de les mépriser, hautain, même si son coeur se serre de s'en priver ( et que sa bibliothèque est très fournie ) ❖ Il aime lire, pouvant rester plonger dans un livre des heures durant en oubliant le monde. ❖ Il aime aussi bricoler : des pièges, des prothèses, des mécanismes dwemers lorsqu'une partie de Markarth a besoin d'être ajusté, re-calibrer son araignée... Cela l'occupe, l'esprit et les mains. ❖ Pacifique,
Rhil ne sait pas manier les armes et les déteste. Tout ce qu'il sait, c'est ce que sa mère l'a forcé à apprendre pour se défendre... honnêtement pas grand chose,
il était très réfractaire à cette idée. Il voudrait simplement pouvoir apprendre,
comprendre, éternellement, sans avoir à se soucier des bandits, ou des conflits politiques. ❖ Il est prudent lorsqu'il est confronté au monde réel, mais loin d'être timoré. Passionné, il peut rapidement en devenir inconscient une fois intéressé ou lancé sur quelque chose. ❖ Débrouillard et imaginatif, il déteste s'ennuyer plus que tout au monde : cela seul le rend agressif et mordant. ❖ Il n'a aucun souci de ce qui est matériel - oui, malgré son passé de voleur. C'était plutôt "pour l'art"
et le défi - un peu comme son rapport actuel à la magie en fin de compte. ❖ Calme, serein, il peut souvent passer pour renfermé - non, il pense juste à autre chose, car vous l'ennuyez, et son esprit divague vers des propos plus intéressant.
❖ Lettré, il est toujours mal à l'aise face à une population d'une classe plus basse,
qui parle vulgairement - pourtant, il fait des efforts, et s'en veut d'être inconfortable et d'avoir envie de leur dire de se taire ! D'ailleurs, le domaine où il peut se montrer changeant est bien le partage de son savoir : certains jours, il voudrait partager sa passion avec n'importe qui, les yeux brillants, comme un enfant devant un spectacle de magei. D'autres, il sera renfermé, et vous enverra sur les roses. ❖ Oui, il parle à son araignée plus souvent qu'à son assistant. Ils se comprennent, voyez vous. Il parle aussi à ses livres, vous me direz. ❖ Il a écrit quelques essais sur les dwemers, plutôt bien accueilli par les érudits, mais avale n'importe quel type d'ouvrage. ❖ Il a bon coeur, et est d'un caractère doux et gentil, une fois que son attention est captivée. Mais entre ses études ( certes,
en bonne compagnie, mais il passait plus de temps à lire qu'à discuter ), ses explorations ( solitaires, les troupes d'aventuriers, si elles empêchent de mourir au fond d'un ravin, à ses yeux soit le ralentissent, soit l'empêchent d'aller à son rythme ), puis son enfermement à Coeur de Roche ont un peu rouillé ses compétences sociales. Au moins que cela lui fasse un peu peur oui - mais ses bouts de métaux sont bien plus intéressants ! ❖ Malgré tout, Wyn n'a pas sa langue dans sa poche, et ne peut bien souvent pas s'empêcher de faire des commentaires amusés, gratuits, pas forcément nécessaires. Il a l'esprit vif, de la répartie et a besoin d'une bonne conversation de temps en temps pour ne pas déprimer. ❖ Il a horreur de l'injustice, des discriminations, du racisme : cela l'indigne profondément et peut le rendre furieux. ❖ Lorsque quelque chose échappe à la logique, et à son contrôle il y a deux possibilités: soit il essaie de le comprendre et de découvrir ce que c'est... soit il panique, soudain projeté hors des sentiers connus.


Apparence, vêtements, anecdotes  ❖ Wyn aime les robes de mage et longues tuniques, en général de couleurs froides. Peu ornées et brodées, légèrement abîmées au niveau des manches, elles sont cependant de très bonnes qualités.  ❖ Sa cape épaisse et doublée de fourrure a affronté bien des hivers de bordeciel.  ❖Il lui manque la jambe gauche, coupée au dessus du genou par un piège dwemer : à la place, des engregnages et morceaux de métal dwemers forment une prothèse efficace. Lorsque l'enchantement est actif, l'agilité de Wynn est semblable à celle qu'il avait autrefois, et l'amputation imperceptible. Sinon, c'est à peine l'équivalent d'une jambe de bois, raide, maladroite et douloureuse ❖ Son dos, ses bras et sa gorge sont ornés de tatouages nordiques, dessinés par sa mère, et de schémas ou plans de ruines explorées, résumés de ses recherches. ❖ Le blanc de ses yeux est marqué d'arabesques et spirales d'un or vieilli, cuivré : marque des daedra particulièrement dérangeante autour du bleu
de ses yeux. ❖ Il porte ses cheveux relativement courts, coiffés ou tressés en arrière  ❖ Il a eu la main droite brisée quand il était petit - essayer de chaparder quelque chose à un forgeron est une mauvaise idée, et une cicatrice sur sa tempe rappelle une mauvaise chute dans ses escalades de Markarth.  ❖ Il porte, sous ses vêtements, un pendentif de type nordique : d'un côté, le symbole de Zenithar, de l'autre, Talos : les deux dieux priés par sa mère qui lui a donné ce pendentif pour le protéger.  ❖ Wyn est un parfait mélange de ses origines : sa manière de parler, de se tenir, son éducation, son caractère à la fois flamboyant, passionné et plein d'esprit, ses oreilles légèrement pointues et l'étincelle de ses yeux rappellent sans hésiter les Bretons; pourtant, la manière qu'il a de se coiffer, ses tatouages, son visage même sont le miroir de sa mère. Il est extrêmement fier de son métissage, et Markarth n'est pas une cité opposée aux étrangers, encore moins Breton; il a parfois du mal à se taire face à de "vrais" nordiques. ❖  Depuis sa rencontre avec Hermaeus, il sursaute fréquemment, et est souvent sur ses gardes : il a peur d'être enfermé dans la réalité du daedra, ou que celui-ci le manipule, vienne réclamer son du. ❖ Son but dans l'existence est de comprendre la civlisation dwemer et leur disparition. ❖ Il se déplace toujours avec sa canne et une sacoche usée, visiblement chargée.

Compétences et équipement❖  Wyn est avant tout un mage, très compétent dans ce domaine, la magie lui venant naturellement. Il est expert en illusion : domaine dans lequel il s'améliore chaque année, puisque c'est vraiment utile pour un mage de cours. Il a toujours apprécier cette possibilité d'explorer sans se faire voir ou reconnaître... et un peu manipuler autrui autour de son petit doigt. ( maintenant qu'il a croit voir des tentacules derrière chaque porte, cela se retourne un peu contre lui, mais passons ). Il est apprenti en conjuration - il sait manier l'épée qu'il invoque ( plus ou moins, et même plutôt moins que plus ) et son atronach de feu ou son familier lui sont de vieux amis, depuis l'académie : pratique pour faire diversion ou se sentir moins seul dans une immense salle dwemer ( avec fonction alarme lorsqu'un falmer tente de venir vous poignarder dans le dos ). Il est apprentien altération, et avant sa blessure, il travaillait dur pour améliorer son corps de pierre. Pour soigner ses nombreux bobos et se défendre, son père lui a appris dès l'adolescence la guérison, au niveau novice, niveau qu'il n'a jamais envisagé d'améliorer. ❖ Il expérimente pas mal dans la magie d'enchantement, domaine pourtant plus ou moins interdit : il faut des gemmes d'âme, donc un meurtre pour enchanter, et c'est quelque chose qui le pèse énormément... même dans le cas de chiens errants ou de ragnards. Mais il a ses connaissances au marché noir, ce qui lui permet d'avoir un chien-de-garde-araignée-dwemer récupéré dans une ruine et remis en état, qui ne quitte pas le périmètre de son laboratoire, et une prothèse valide la moitié du temps. ❖ Il n'est pas excellent pour le mensonge ( il déteste ça, forcément, son envie de pas le faire se voir sur son visage expressif ), mais pour jouer les monte-en-l'air, il est bon : escalader un mur, ou le descendre en rappel, se glisser quelque part de manière furtive ou crocheter une serrure sont dans ses compétences. ❖ Il aime bricoler des choses, des prothèses aux ... pièges, qu'il sait également désamorcer. ❖ Il court également très vite et sait où se trouve le bout pointu de sa dague. ❖ Ses véritables compétences sont intellectuelles : très intelligent, il est également cultivé, érudit, et spécialiste des Dwemers. ❖ Enfin, il est plutôt bon cuisiner, avec une spécialité pour les tartes au jazbay et genièvres et autres pâtisseries, héritage de sa moman.  ❖ En guise d'équipement, il porte une robe de mage, une cape chaude et un sac décousu portant son barda, une dague dwemer ( on sait jamais ) et des gants épais. 

Paramètres systèmesPseudo/Prénom Elorin / Elvire Age 25Pays France ! Comment as-tu connu le forum ? :sisi: Des remarques ? Je remercie ma collègue pour son dévouement et son travail  :*: .



________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mage
Messages : 820
Sujet: Re: Knowing things is magical, if other people don't know them. | Wyn Ysciele Sam 9 Déc - 15:32

“Scientists have calculated that the chances of something so patently absurd actually existing are millions to one. But magicians have calculated that million-to-one chances crop up nine times out of ten.”

Les dragons ont toujours été une légende, du folklore : maintenant, on dit qu'un d'entre eux à attaquer la forteresse d'Helgen.. Y croyez-vous ?
Oui et non ? Leur présence dans des vieux ouvrages m'ont convaincu progressivement qu'ils ont du existé, il y a une période très ancienne. Mais mon intérêt pour les êtres disparus c'est toujours tourné vers les dwemers plutôt que les dragons. Ils ont existé. Et maintenant ? Le chambellan et moi-même sommes restés prudents en entendant parler de ça, et avons conseillé le jarl d'inciter les gardes à la prudence. De ma tour, le ciel est dégagé, mais je reconnais la présence hypothétique du dragon. Il est toutefois moins effrayant que les mines graves des impériaux au palais, ou les cauchemars que je fais d'un être tentaculaire. Pour l'instant en tous cas, mais dans mes souterrains, ils semblent un danger lointain... Disons, pas la priorité.

La mort du haut-roi des mains du chef des rebelles, le siège de Fortdhiver sont deux actions qui ont fait éclaté la guerre civile, longtemps larvée entre Impériaux et Sombrages : comptez vous vous engager d'un côté ou de l'autre ?

Non ; je suis un érudit, un mage, un chercheur. Pas un combattant, encore un politique. La présence de l'Empire sur le territoire nordique ne m'a jamais troublé,
et cela m'indiffère - au contraire, leur stabilité est plutôt positive. J'ai plus de mal avec la présence Thalmor jusqu'au coeur du château de Coeur de Roche, mais... Je comprend le besoin des nordiques de vénérer Talos, leurs revendications et leur violence.. moins. Leur mépris des autres races, humaines ou non me révulse. Et vouloir inclure les mages dans ce combat est une erreur, un acte qui me fait horreur ; voir Fortdhiver occupé m'a secoué et attristé, ce n'est pas... juste, ni correct - mon père s'y trouve, des jeunes mages s'y trouvent, et ils n'ont rien à voir là dedans, l'académie a toujours accueilli à bras ouvert tous les apprentis motivés. Sa diversité et son intérêt pour la recherche loin de la guerre font sa richesse:  tout ça est un gâchis.



Raconte-moi ton histoire...

❖ Wyn est né dans une taverne, celle où travaillait alors sa mère, au bord d'une route peu fréquenté, au coeur des terres sauvages de Bordeciel. La même taverne où son père, alors guérisseur itinérant était un jour rentré se réchauffer et demander s'il y avait quoique ce soit qu'il puisse faire dans la région. Le doux et malicieux mage était tombé irrémédiablement sous le charme de la nordique au regard plein de feu - si obtenir la dernière chambre libre, celle de la jeune femme et son lit chauffé de son corps ne fut pas compliqué, lui faire la cour dans les règles fut plus compliquée pour le Breton. Une cour qu'il continue de lui faire, bien des années après leur mariage.

❖ Dès la naissance de Wyn, sa mère déménagea à Markarth, d'où elle était originaire : les régions sauvages sont adéquates pour obtenir des peaux d'ours et les nouvelles des lieux lointains, pas pour élever un enfant. Elle y vit toujours, mais a pris sa retraite, ne visitant plus l'auberge et son fils qu'en touriste. Wyn utilise d'ailleurs une partie de son salaire pour répondre à ses besoins. ❖ Wyn grandit à l'ombre du comptoir de l'auberge des Sang-d'Argent, s'endormant plus souvent qu'à son tour au coin du feu, bercé par les chants des bardes et les histoires des voyageurs, les légendes des mineurs, et les rires de la population orsimers de Markarth. C'était chaleureux, familier, et étrangement exotique.
❖ Enfant à moitié sauvage, il fut élevé par sa mère uniquement. Son père avait fait le voeu de suivre les commandements de Stendarr et voyagea presque toute sa vie pour soigner le nécessiteux et déloger les morts-vivants de leurs repaires : il revenait régulièrement pourtant, amoureux de sa femme, adorant son fils, et si Wyn n'a pas grandi près de lui, il l'a toujours adoré et admiré. Aujourd'hui encore, son père vient souvent à Markarth, et Wyn envoie de réguliers messagers à l'Académie où son père s'est plongé dans ses études et la transmission du savoir. ❖ Lorsqu'il n'était pas plongé dans les livres ramenés par son père, Wyn explorait Markarth : c'est à dire qu'il grimpait le long des parois rocheuses, espionnait le temple secret de Talos, se jetait du haut de la cascade et d'une manière générale s'attirait bon nombre d'ennuis et de genoux égratignés. Tout le monde connaissait cette tête blonde ébouriffée à l'oeil vif qui n'avait qu'un mot à la bouche "Pourquoi?"

❖ Il s'est rapidement mis à traîner avec les petits voleurs de la guilde, puis les plus grands. Apprenant comme un jeu ou une seconde nature à se glisser partout, et à chaparder sans honte, ni besoin. ❖ Il avait un peu plus de quinze ans lorsque cette fois, son père est reparti avec lui de Markarth. Mesure d'urgence pour le remettre dans le droit chemin. En réalité, le jeune garçon s'ennuyait, et lorsqu'il s'ennuyait...il s'occupait. Avec la Guilde. Arpenter les routes de Bordeciel avec son père, le dos chargé de livres et les yeux grands ouverts l'occupait et surtout apaisait son besoin de connaissance. C'est son père qui lui a appris ce qu'il sait de la guérison, les rudiments pour se soigner et se défendre rien de plus - après un an à bourlinguer, il déposa Wyn à l'entrée du pont de l'académie, petit, minuscule et intimidé par la compagnie des autres mages.
❖ Wyn étudia pendant un peu plus de dix ans à l'Académie. Se portant volontaire pour tous les cours et recherches extérieures aux murs de l'Académie, pour être cobaye ou tester de nouveaux sorts, de nouveaux parchemins. Il voulait tout apprendre et sa petite alcôve restait longtemps éclairée jusqu'au milieu de la nuit, jusqu'à ce que la bougie, puis la sphère magique se consument, Wyn endormi sur son grimoire. ❖ A force de travail acharné, il est devenu un très bon mage, rappelant à lui le sang de son père :
il est au final incapable de faire preuve de quoique ce soit de nordique, si ce n'est son teint pâle et sa moue obstinée face à un problème magique. Pacifique, non violent, il a la même affinité avec la magie que son père, et réussir à durcir sa peau pendant quelques secondes lui causa de presque sauter au plafond pendant dix bonnes minutes, de joie. La conjuration fut son premier domaine, exploré par solitude, besoin d'un compagnon. Mais rapidement l'illusion et l'altération furent des domaines qui l'intéressèrent : il sait pertinemment qu'être touche à touche est une très mauvaise idée pour un mage ( disons que ses professeurs le lui ont dit et répétés, essayant de le lui faire comprendre ) et qu'il devrait laisser tomber l'altération et la conjuration, mais faire des choix a toujours été difficile pour Wyn. S'avouer vaincu et arrêter de vouloir apprendre une nouvelle chose... c'est impossible. Alors il s'efforce de privilégier l'illusion et d'apprendre sort après sort avec obstination et migraine. Après tout, il ne veut pas être un professeur, ni une sommité dans un domaine... juste sur les connaissances dwemers et avoir le coeur et l'esprit ouvert.

❖ A partir de 26 ans, il commence à partager équitablement son temps entre les routes et l'académie. Il voulait toujours apprendre, mais il voulait surtout expérimenter. Et explorer les ruines dwemers,
si souvent croisées dans les livres. Apprendre sur le tas maintenant qu'il maîtrisait la théorie. Il revient apprendre régulièrement auprès de l'Académie, voir auprès de mages de passages. ❖ Il se voue ensuite à l'exploration des ruines dwemers,
a essayé de comprendre leur civilisation, par ce qu'ils ont laissé derrière eux.
Pour pouvoir écrire quelques essais sur eux, et analyser calmement ce qu'il rapporte de ses explorations, il devint l'apprenti du mage de Markarth. Ou, plutôt :pour avoir le droit d'explorer les ruines du château de Coeur-de-Roche et Nchuand-Zel.

❖ Son maître avait cerné le personnage et a boosté son apprentissage de l'illusion 1) en lui donnant des cours 2) en essayant d'en faire un bon mage de cour, utile pour Nels 3) en ne l'autorisant à pousser les portes de Nchuand-Zel que pour de courtes périodes, et en récompense de sa concentration les semaines précédentes. ❖ Il y a retrouvée son araignée, alors en pièces détachées. Ce fut un projet mené de concert par le maître et l'élève que de la remettre sur pieds et en état marche. Wyn est complètement gaga de la machine qui reste dans la partie laboratoire-musée-appartement de Coeur-de-Roche. ❖ Il y a maintenant quatre ans, son ancien mentor, vieillissant, lui a cédé la place de mage de la cour. Fonction hautement gratifiante, dont Wyn est très fier... jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il ne pouvait plus se promener à sa guise en Bordeciel, si sa présence était requise à Markarth toute l'année ! ❖ Il pris plusieurs assistants, mais son manque total de pédagogie et son obsession fanatique pour ses recherches les a rapidement fait fuir. Le dernier en date, un autre "touche à tout" moins doué en magie pur, et envoyé par l'archimage en personne semble tenir le coup. ❖ Il y a un peu plus d'un an, Wyn est parti sur les traces des dwemers, à Aftland. Cependant, au bout d'une petite semaine d'exploration solitaire et paisible, Wyn s'est laissé surprendre par un piège qu'il connaissait bien - une tige métallique se dressant du sol, au bout de laquelle se trouvent des pales rotatives, extrêmement coupantes et doté d'une vélocité impressionnante. Elles lui sectionnèrent, sans rencontrer de résistance, la jambe gauche et coupèrent profondément la droite. Ah, les mécanismes dwemers et leur résistance au temps ! Wyn qui en avait toujours été passionné était à moitié cul-de-jatte, terrifié et condamné à mourir sur le sol de pierre, loin du ciel et oublié de tous. Un cadavre de plus sur lequel s'interroger pour les générations suivantes.

❖ Il avait conjuré son familier et se laissait traîné par l'animal dans les couloirs en pente, espérant juste ne pas tomber sur un falmer et surtout un miracle pour le tirer ensuite dans les ponts et échelles d'Aftland, puis dans les étendues neigeuses jusqu'à son camp, et enfin au travers des deux bonnes journées de cheval qui le séparaient du village le plus proche... sans compter du premier endroit avec soigneur ! Wyn est obstiné et plein de ressources, mais ses connaissances en guérison et un garrot ne pouvaient pas faire grand chose d'un moignon et qu'une seconde jambe inutile. ❖ Il était à agoniser, délirant et priant tout ce qu'il pouvait lorsqu'une masse de tentacules sombres se matérialisa contre un mur de métal dwemer. Parfaitement à sa place. Hermaeus Mora lui proposa un deal simple : se mettre à son service, poursuivre ses recherches dans le sens qu'il désirait, vendre un peu son âme, et il ... survivrait le temps d'en apprendre plus. Wyn aurait littéralement donné ses deux jambes pour obtenir ce genre de choses, alors le choix fut vite fait.

❖ Il s'éveilla aux mains d'Yldun, qui l'avait apparemment récupéré étendu, dans la neige pleine de sang, inconscient et veillé par son familier. Hasard ou miracle ? Il ne sait toujours pas. Mais le guérisseur l'a sauvé, cela il en est certain - tiré de là, sauvé sa vie, avant de lui apprendre à remarcher, puis à marcher avec la prothèse que Wyn a dessiné puis fabriqué. Il lui doit non seulement la vie , mais aussi sa mobilité, et les deux anciens amis d'enfance réapprennent à se connaitre lentement. ❖ La rééducation et la convalescence ont été dures. Il a du laissé beaucoup de liberté à son assistant. Mais depuis quelques mois, il est à nouveau utile au palais et rattrape ce qu'il a manqué - apparemment, le monde s'est écroulé en son absence.


________________

It's still magic even when you know how it's done
Yes! I'm me! I am careful and logical and I look up things I don't understand! When I hear people use the wrong words, I get edgy! I am good with cheese. I read books fast! I think! And I always have a piece of string! That's the kind of person I am!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Knowing things is magical, if other people don't know them. | Wyn Ysciele

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory





Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Registres Impériaux :: Devenir un Aventurier :: Aventuriers qualifiés-


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet