Partagez|
avatar
PNJ
Messages : 354
Sujet: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Sam 29 Sep - 18:58

Seven armies could not hold them back.
Reprise d'Helgen


A l'automne 200, la forteresse d’Helgen était tombée sous les griffes d’un dragon surgit directement des temps anciens. Le petit village fortifié n’était presque peuplé que de soldats, ou d’artisans liés à la vie de la garnison. Pourtant, armures de l’Empire ne furent d'aucun secours face à ce monstre.

Helgen depuis fait grise mine, cicatrice de pierre dans le paysage. Le village est encore entouré de remparts de plusieurs mètres de haut, en relatif bon état.

Aujourd’hui, Helgen accueille son troisième groupe de bandits depuis l’hiver.
Ceux-là sont installés depuis trois mois et apparemment plus retors que ceux qu’ils ont évincés. Ils n’ont pas encore été délogés par une bande rivale et rançonnent les routes de la région. Ils ont par ailleurs fait tomber certains arbres, ou amener des troncs pour barrer, en partie, la route principale à partir de cinquante mètres devant le fort.

Vous pouvez tout à fait être sur les lieux pour récupérer vos biens ou votre dignité, vous venger…et vous faire extorquer de l’argent, ayant été kidnappés après une vilaine embuscade… C’est aussi un lieu hautement symbolique, le premier à avoir subi une attaque de dragon cet âge-ci. Après ce qui s’est passé à Blancherive, la mort des dragons, les rumeurs d’un cri, d’un enfant de dragon ( @Alundor Olsen @Nelkir, @Frothar, @"Dagny la Grande"), le retour des dragons devient tangible, et beaucoup viennent observer Helgen, presque en touristes, pour tenter de se rendre compte de l’échelle titanesque à laquelle joue leur nouvel adversaire. Où trouver le moyen de ne plus commettre les mêmes erreurs.

A une cinquantaine de mètres de la forteresse subsiste un petit bosquet. De là, on peut voir les remparts de Helgen, la route impériale y menant, mais aussi un tas de bois devant le rempart Sud, vers l’ouest. Il semble y avoir eu un grand feu à une époque, mais pour l’heure aucune fumée n’est visible. Un détachement impérial, renforcé de combattants et de mages qui n’ont rien  faire là réfléchit à la stratégie pour reprendre le fort, à l’initiative de @Attheia Wavrick @Marcus Tullius. Des épées achetées comme celles de @Viatrix Artorius ou @Sohane, @Irinwe peuvent aussi être comptées sur les lieux, dans un camp comme dans l’autre. Le camp sombrage ( @Erendis, @Eirlan  @"Ulfric Sombrage" ) comme tous les espions qui se respectent ont eu vent de la mise en marche des troupes impériales. Ce n’est pas un gros contingent, mais les guerriers sont en armes - et ne marchent pas vers Fortdhiver, à la stupéfaction générale. Rapidité, discrétion, les armures sont légères, et la petite troupe s’est arrêtée devant Helgen. Pourquoi ?

Pour l’heure, en ce mi l’an 201, le détachement impérial se trouve à l’arrière du bosquet. Ils ont à leur disposition, les cartes qui datent de l’occupation d’Helgen par leurs chefs, et certaines dettes ( @Berich Beratius, @Pishna Pinethorn, @Nush Meen-Sa ) contractées de manière moins officielle…
Que faites vous ?

Les chemins de ronde en haut des rempart ont été abîmés par ses derniers mois - ils consistaient autrefois d’un chemin de un mètre cinquante de large, qui donnait d’un côté sur la cour, et était protégé de l’autre par les créneaux.A certains endroits, il y a eu des éboulements et la largeur a diminué jusqu’à n’être plus qu’une corniche d’une vingtaine de centimètres de large, au plus fin sur le mur sud où une planche facilite le passage des bandits. Sur le mur nord-est, un éboulis a largement fait s’affaisser une partie de la muraille; Sur une longueur de deux mètres, le rempart mesure ici à peine un mètre cinquante, mais la trouée a été consolidée par des gravats, buissons épineux et planches. Au mur nord-ouest, un léger éboulis de gravat jette une petite montagne de gravats à l’extérieur, sans trop abaisser la hauteur du mur.
De l’extérieur, au niveau du sol, on aperçoit un mouvement parfois derrière les créneau, mais de manière irrégulière.

On peut voir de l’extérieur que les bâtiments ont perdu de leur hauteur et leur toiture. Seules deux tours dépassent encore les remparts ; l’une à sa taille originale, malgré une charpente mise à nue, l’autre plus effondrée, il lui manque son dernier étage seulement.

Le drapeau qui claque au sommet de la plus haute et si déchiré, si tâché de cendres et de marques de brûlure qu’on y reconnaîtrait jamais le sigle impérial.

La porte nord a été entièrement condamnée.La porte sud, défendue par une barbacane ( fortification de pierre en avant en arrière de la porte, au niveau du sol aussi bien qu’au niveau du chemin de ronde, et double rempart entre les deux tours sud, pour former un sas ) a subit des dommages, par un bélier plutôt que par un dragon, et a été grossièrement réparée de planches.

Les barrières de bois sous forme de croisillons plantés dans la terre sur le côté sud, par l’Empire, sont toujours en place.

Quelques mots du MJ avant de partir à l'aventure


▬ Vous avez été mentionnés plus haut pour vous permettre de vous situer et d'imaginer ce qui peut vous amener à Helgen, si vous choisissez de participer à l'intrigue. L'intrigue n'et pas obligatoire, et vous pouvez évidemment vous choisir une autre raison d'être là ! De même, si vous souhaitez avoir eu des mésaventures avec les bandits, pas de soucis ! Si vous voulez que le PNJ vous positionne à l'intérieur d'Helgen, n'hésitez pas à joindre Alduin, qu'il vous concocte quelque chose ! Même chose si vous souhaitez en être, mais n'avez pas d'idées, on va trouver quelque chose ! Vous pouvez participer, même sans avoir été mentionnés !  Sinon, vous pouvez répondre directement, pas besoin de vous inscrire, et vous pouvez vous "incruster" dans l'intrigue n'importe quand tant que ça reste logique ! Vous pouvez répondre plusieurs fois dans un même tour avant l'intervention du MJ !
▬ En parlant de ça, les interventions du MJ seront bien présentes mais aléatoires dans le temps : tout dépend de votre progression !  
▬Merci d'indiquer au début de votre poste l'emplacement de votre personnage ;
Code:
<imp>Dans un placard à balais</imp>
Code:
<imp>Aux cuisines </imp>
▬ Puisqu'il s'agit d'une intrigue, il n'y a pas de minimum de mots, vous pouvez faire long ou court, le tout est de participer, de vous amuser et de garder un certain rythme dans les réponses (et de ne pas mourir) ! :minicoeur:
▬ Une dernière chose ! N'oubliez pas que vous pouvez pimenter vos réponses en allant tirer les dés. Vous pouvez en prendre l'initiative par vous-même (Alduin saura s'en souvenir :eyes:) mais il se peut également que le MJ vous demande de les tirer pour une raison spécifique !
Have fun :coeur:
▬ Une carte a été faite avec amour pour vous repérer, c'est pas la plus belle, mais elle existe ici. Les pointillés indiquent les zones abîmées, mais consolidées dont il subsiste un ou deux étages. Les croix désignent les espaces en ruines, sans étages et les traits pleins sont les régions les plus intactes et consolidées, qui ont conservés leur hauteur originelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://therebedragons.forumactif.com
avatar
Chasseur de dragon
Messages : 270
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Jeu 4 Oct - 16:38
QG du camp impérial, dissimulé par le bosquet

L’aube ne s’est pas encore levée, mais Attheia est déjà en armure. L’or n’a pas été lustré pour rester volontairement terne au soleil de l’été nordique. Elle s’est glissée hors de sa tente pour rejoindre l’état-major planté durant la nuit. Les murmures échangés lors d’une soirée mondaine des mois auparavant ont été transformés en acte – comme toujours avec Marcus Tullius, semble-t-il. Elle ne peut se reposer, ni sur des lauriers, ni sur son lit de camp pourtant. Elle a prié presque toute la nuit, devant la petite statue de l’aedra-dragon, cherchant à calmer son esprit. C’est l’heure de la revanche, et Attheia brûle de l’intérieur. Elle fait de son mieux pour ignorer qu’au milieu des palpitations d’impatience, d’attente avant l’action, il n’y a pas le calme souverain qui l’envahit à partir du moment où elle refermer son armure sur son sein. Il y a quelque chose qui ressemblerait bien à de la peur dans sa poitrine. Elle n’a pas l’habitude d’éprouver ce sentiment, mais revoir les remparts d’Helgen, même de loin, lui laisse un goût amer en bouche. Et savoir que cela risque de la déconcentrer quand elle sera au front la rend folle.

Elle écarte le pan de la tente principale pour examiner les cartes d’Helgen ressorties des archives, sur lesquels on a posé à la va-vite les premiers rapports, les premières reconnaissances, au large. Avec ceux qui ont survécu à l’attaque d’Alduin, ils ont une vague connaissance de l’état des bâtiments. Ils sont en terrain connu, mais miné, sans doute balafré au-delà de toute reconnaissance. « - Où en sont les éclaireurs ? » demande-t-elle quand elle entend du mouvement dans la tente. Elle reste les yeux fixés sur la carte, les mains posées sur la table. Ils ont besoin d’un regard plus rapproché des lieux avant de déplacer leurs troupes. Ils étaient plus nombreux, mieux entraînés que les bandits ( par Akatosh, ils ne semblaient même pas capables d’établir un roulement de garde régulier ! ) – mais Helgen était une forteresse facile à défendre. Elle continue, les dents serrées, sans relever la tête Nous ne pouvons pas marcher directement vers la grande porte, s’ils ont conservé notre barbacane, nos défenses… Ce serait un piège. Il faudrait prendre l’autre porte, ou escalader les murailles.  »  Et ils seraient vulnérables pendant ce temps.

________________
Never laugh at live dragons
Virago (n.) a strong, brave, warlike woman; a woman who demonstrates exemplary and heroic qualities. A warrior.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 63
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Mer 17 Oct - 15:11
Forteresse d'Helgen, baraquements

Le plancher craque sous ses pieds nus, suffisamment fort pour réveiller la pauvrette qui, cette nuit, a partagé sa couche. « Tu ne dors pas.. ? ». Viatrix se fige, à quelques pas seulement de son équipement. La voix ensommeillée de son éphémère compagne lui arrache un discret sourire. « Je n’y arrive pas. ». D’un geste preste, l’impériale s’empare de ses vêtements ; braies, tunique, bottes : Artorius s’attife à la hâte, sous le regard somnolent de sa maîtresse qui, tiraillée par les stigmates de cette nuit de cabotinages, finit par se laisser retomber sur la paillasse, négligemment emmitouflée sous d’épaisses fourrures. Quoique qu’inconvenante, l’indifférence atonique de la scélérate n’émeut toutefois en rien Viatrix qui, à l’autre bout de la pièce, achève sa préparation. Son baudrier finalement noué autour de sa taille, la jeune femme s’extirpe rapidement de la piaule, avant de traverser à la hâte sa longère – dont le parquet calciné lui rappelle, l’espace d’un bref instant, l’indicible horreur dont furent témoin les (pourtant si puissants) remparts d’Helgen, quelques mois seulement auparavant.

Sa carcasse hissée jusqu’à l’extérieur des baraquements, Viatrix papillonne quelques secondes. Ses yeux sondent la cour, au cœur de laquelle crépitent, çà et là, torches et flambeaux – à la lutte contre les ténèbres mourantes d’une nuit qui s’achèvera bientôt. Si, repos oblige, la plupart des voyous du camps se sont (depuis longtemps) retirés dans leurs tentes, quelques bandits demeurent pourtant – plus ou moins – éveillés, qui traînant ses vieux os le long des remparts défoncés de la forteresse, qui attisant les braises d’un brasero rougeoyant, qui, encore, achevant une partie de cartes, ou une bouteille de picrate (vestige ô combien précieux d’une maraude ultérieure).. Une surprenante et hétéroclite assemblée de crapules avec laquelle Artorius s’efforce de composer, bon gré mal gré, depuis désormais plusieurs semaines, ce dans l’unique optique de rafler suffisamment de septims pour entamer comme il se doit sa tumultueuse – mais non moins sensationnelle – épopée en Bordeciel.

Loin de se formaliser du passé criminel de ses joyeux compagnons, Viatrix délaisse sa position pour s’approcher nonchalamment en direction d’un petit groupe de brigands amassés près d’un feu de camp, non loin de la floppée de tentes dressées tout près. D’un pas tranquille, Artorius s’avance, salue d’un vague signe de la tête ses compagnons d’infortune, avant de s’installer sur l’un des bancs disposés autour des braises, les yeux résolument fixés sur ces dernières.

________________
Fight for the lost
stand amongst the ashes of a trillion dead souls and ask the ghosts if honor matters. The silence is your answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Général de Légion
Messages : 84
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Mar 23 Oct - 17:28

« Seven armies could not hold them back. »


Châtellerie d’Épervine, Helgen, Camp Impérial.

Helgen avait trouvé un intérêt soudain pour l’Empire. Malgré que Fortd’hiver était une ville plus importante à prendre en compte, Helgen restait malgré tout la plus proche à récupérer. Pourquoi ce petit fort au lieu des mages ? C’était une question que le Tribun avait posé, il était presque perdu de se dire que le représentant de l’Empire avait sûrement perdu la tête et se déchaînait sur de petites batailles. Tout cela avait une logique. Pourquoi attaquer les Sombrages alors qu’ils laissaient leur flanc exposé. Il avait chuchoter cet espoir de reconquête à son ancienne compagne d’arme. Il avait donner une récompense digne de sa valeur et mieux encore, il lui offrait tout ce qu’il refusait au Thalmor. Son soutien, sa loyauté et sa force. Tout était calculé pour maintenir une armée forte, puissante et surtout résistante. Helgen était un rouage de leur faiblesse, ils devaient récupérer la petite forteresse pour montrer que ce n’était qu’une erreur, qu’une bévue. Marcus avait fait marcher son contingent personnel. Il n’avait pas demandé d’aide au Thalmor et encore moins aux autres soldats des légionnaires qui étaient venus en Bordeciel. Son propre contingent. Ses propres techniques de combats. Ses propres manœuvres. Sa confiance. Tous ces hommes étaient le résultat d’une confiance, d’un entraînement. Ils étaient ses yeux et sa force.

Les éclaireurs lui avaient rapporté beaucoup d’information sur les gêneurs dans le Fort. Il avait pris en compte ce qui serait plus ou moins difficile à effectuer comme action. Il s’avança vers la tente de commandement, ne s’annonçant pas vraiment, il s’abaissa légèrement pour passer sous la tenture brunâtre. Ses yeux observent les alentours avant de se caler sur la table et la silhouette penchées au-dessus. Cette femme était féroce et combative. Il la portait en égal dans son cœur. Ses pas l’approchent, vêtu d’une armure plus sobre, plus difficile pour les autres de le reconnaître, mais si on faisait attention on pouvait distinguer le Dieu-Dragon sur son poitrail.

« La barricade est toujours en place, l’état des portes montre que d’autre ont tenté avant nous et que passer la défense ne semble pas infaisable. Mais nous éviterons de nous en approcher, sauf si nous devons faire diversion. L’un des éclaireurs a mentionner non loin un passage pour pénétrer dans Helgen. De mémoire beaucoup de prisonnier s’était échappé par là. Je ne sais pas si le chemin est encore praticable. »

Il était réfléchit, montrant sur la carte les endroits dont il parlait, glissant son index de l’entrée vers une petite zone plus loin, un recoin qui semblait bien isolé. Marcus dévoilait qu’ici, il y avait une grotte qui servait de sortie pour les attaques. Pourtant lui-même ne savait pas si le tunnel était encore praticable. Il grimace un peu, se demandant même si cela était une bonne solution.

« Ils ne semblent pas sur leur garde, ta solution d’attaquer l’autre porte est très juste. Nous devrions faire cela. L’escalade…. Cela pourrait fonctionner si l’attaque sur la porte se fait, une bonne diversion pour permettre de les encercler. Une tactique risquait je trouve. Mais fonctionnel si on place nos quelques archers dans la forêt pour nous couvrir. Une fois la porte ouverte, je te propose d’envoyer la cavalerie pour les surprendre et profiter de la confusion pour en décimer le plus. Une attaque éclair. »

________________

« For the Empire. For Freedom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Général de la garde
Messages : 133
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Ven 2 Nov - 13:07



Intrigue
Seven armies could not hold them back.



QG du camp impérial, dissimulé par le bosquet

Frothar ne dit pas un mot. Plusieurs de ses gardes l’ont suivit jusqu’à Helgen, et le Général se fait du soucis pour ses hommes. Il n’a pas peur pour eux, les sait entraînés, mais cette expédition n’est pas vraiment comme toutes celles qu’ils ont pu faire jusqu’à présent. D’autant plus qu’ils ne sont pas en terrain connu, eux comme lui. C’est pour cette raison, principalement, qu’il observait Attheia et le général Tullius étudier la carte, planifier une attaque. Ils connaissaient l’ancien fort mieux que lui, puisque Helgen était impériale avant d’être... Draconisée. Littéralement. Son regard s’égare sur les deux impériaux, avant de glisser vers l’extérieur de la tente. Que fait Sven ? Est-ce qu’il va bien ? Son cœur se resserre en espérant qu’aucun dragon ne revienne attaquer Blancherive pendant qu’il est là, à reprendre Helgen. Qu’est-ce que le général de Blancherive fout ici, putain ? Il devrait rester chez lui, à protéger sa châtellerie et les gens qu’il aime. Herulf, à ses côtés, appuie son museau contre sa main, à la recherche de caresses que son maître lui offre volontiers.

« On peut faire diversion. » Oui, il n’avait pas été très attentif, mais il ne savait vraiment pas comment participer à cet échange. Jusqu’à présent, peut-être. « Vous pouvez envoyer des éclaireurs vérifier que l’entrée de votre... Passage secret n’est pas gardé, et est praticable. S’il l’est, mes gardes et moi pouvons faire diversion pendant que vous entrez par là-bas. » Nonchalance faite homme, il attrape sa pinte, en observe un instant le contenue avant d’en prendre une gorgée. « Ca vous laisse le champ libre, autant que possible. Et, en plus, ça permet de les prendre en tenaille. »


HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

________________


Love doesn't discriminate between the sinners and the saints
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur de dragon
Messages : 270
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Lun 19 Nov - 19:37
QG du camp impérial

Attheia relève à peine le regard de la carte, alors qu’autour d’elle, les hommes confrontent leurs idées, tentent de bâtir un plan. Elle entend le sang battre à ses tempes, avide de combat, mais elle en rejette fermement la ferveur. Elle devait garder son sang-froid et ne pas penser aux sentiments contradictoires qui agitaient sa poitrine rien qu’à revoir les moellons calcinés de la forteresse. Ils n’avaient pas beaucoup plus d’hommes que ce qui les attendait à l’intérieur, selon tout état de cause. Et Helgen n’était qu’une étape sur un chemin plus long. Ils ne pouvaient pas se permettre de perdre des hommes et des femmes maintenant, pas pour ça.
« - J’aime la tenaille. » apprécie Attheia à mi-voix. C’était une stratégie simple, mais efficace aux cours des différentes batailles de l’histoire. « - J’avoue que je n’aime pas l’idée de séparer nos troupes, nous ne sommes pas nombreux, mais une attaque frontale me semble plus inutile. » Réfléchir à une stratégie lui fouette les sangs. C’était facile d’oublier tout ce qui s’est passé en un an, sa peur, sa déchéance, sa solitude, les miracles. Elle avait de nouveau l’illusion d’être questrice de l’armée impériale, entourée d’hommes qui étaient ses égaux et ses supérieurs, ses frères d’armes. Elle revivait. L’attaque de Blancherive lui en avait donné un aperçu mais c’était la réalité, elle ne savait comment se comporter hors de la caserne, hors des murs et des hommes qui connaissaient la valeur des ordres, de sa lame, de son regard acéré.

Elle adresse un signe de tête à l’un des hommes sans armure, fluet qui attendait près du battant de la tente. « - Pars. Mais ne remonte pas tout le tunnel, ce n’est pas la peine de risquer de te faire prendre quelques mètres avant le camp. » Elle repose son regard vif sur les deux hommes en face d’elle et croise les bras sur sa poitrine. Elle retrace le plan dans son esprit, la carte des lieux, les pierres qui font presque partie d’elle-même à force de les revoir dans son cauchemar.  « - Frothar mènera l’attaque de la porte principale pendant que les troupes du général Tullius surgiront de l’intérieur. J’ai l’habitude de la cavalerie, mais je connais Helgen. Traverser le tunnel, et t’ouvrir la porte de l’intérieur, Frothar. » Elle plante son regard dans les yeux des deux hommes, tour à tour. Peu lui importait de quel côté de la porte elle se trouverait, où si elle devrait escalader les éboulis, épée et bouclier lui ôtant toute prise. Elle avait vaincu un dragon et monté jusqu’au Haut Hrothgar. Elle voulait juste reprendre sa culpabilité en forteresse." Le soleil va se lever. Allons y, maintenant."

________________
Never laugh at live dragons
Virago (n.) a strong, brave, warlike woman; a woman who demonstrates exemplary and heroic qualities. A warrior.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Héraut des Compagnons
Messages : 43
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back. Mer 21 Nov - 4:08
QG du camp impérial


    Les deux mains posées sur la hache de son père, le géant nordique regardait le spectacle des stratèges qui préparaient l’assaut, dans termes simples, mais à travers des regards que seuls les savants de la science guerrière savent déchiffrer. Accompagnés de quatre Compagnons, soit une maigre poignée de volontaires disponibles, Advar avait rejoint le campement impérial qui s’était présenté comme la plus logique des introductions aux conflits qui suivraient. D’un côté, le Héraut aurait pu insister sur le fait de participer à cet assaut, mais les membres de son ordre étaient des hommes et des femmes libres et on ne s’adressait pas à eux comme de simples fantassins. Par contre, le guerrier guide avait fait entendre son intention de soutenir les forces impériales et de porter secours aux prisonniers qui pouvaient potentiellement être retenus dans les cachots de la forteresse désormais sous contrôle criminel. Ainsi, quatre hommes, tous des Nordiques et des guerriers dans la fleur de l’âge, avaient décider de prendre les armes, probablement libres de toute tâche prioritaire, et de suivre Advar jusque dans les ruines incendiées.

    Dans le camp impérial, Advar avait retrouvé quelques visages connus, mais il avait aussi fait quelques rencontres impromptues avec des généraux dont il n’avait eu connaissance que par leur nom. Bien que la situation eût été critique, les présentations furent cordiales et Advar vit en elles une opportunité de représenter les Compagnons devant les plus grands militaires de Bordeciel. En effet, le Héraut portait en estime ses hommes et tâchait de faire rayonner leur cause à chaque fois qu’il le pouvait, désireux d’embellir leur réputation jusque dans les châtelleries les plus éloignées. De cette manière, Jorrvaskr gagnerait le respect et l’estime, non seulement de la populace, mais aussi des têtes dirigeantes qui feraient peut-être appel aux épées et aux boucliers des fils d’Ysgramor, groupe qui, pour beaucoup, tenait plus de la légende, aujourd’hui, que de la réalité.

    Entouré de la garnison de Blancherive, Frothar se trouvait au-devant des plans et sa détermination était celle d’un meneur dans cet assaut. Leurs salutations avaient été brèves, car Advar avait senti que trop d’échanges auraient constitué un obstacle au momentum du jeune chef de la garde. Ainsi, il avait préféré se faire discret et guider ses quatre hommes en se comportant davantage comme un modeste soldat au sein des forces. Le général Tullius, dont Advar avait toujours ressenti une certaine perplexité à son égard, se trouvait également dans le quartier général, fort d’une quantité considérable de légionnaires. Finalement, le nordique avait aussi retrouvé Attheia, la dame de ses nuits, qui n’avait pas quitté ses pensées depuis leur dernière aventure dans les montagnes, quelques mois auparavant. En fait, Advar savait que la guerrière serait de la partie et avait préféré lui dire qu’il éviterait, pour sa part, le conflit armé, de manière à respecter la neutralité des Compagnons. Or, le grand géant au cœur tendre n’avait su jouer le jeu des solennels indifférents; il n’avait pas supporté l’idée de la laisser seule au milieu de bandits sanguinaires. Pas après ce qu’ils avaient vécu lors de leur dernier voyage.

    Arrivant parmi les derniers, Advar était resté à l’extérieur des tentes et tenta de rester à l’écart des capitaines qui dévalaient frénétiquement les pentes du bosquet dans les derniers préparatifs. Dans un petit peloton serré, ses hommes et lui avaient abordé plusieurs possibilités et avaient partagé quelques aveux, quelques prières guerrières. Idéalement, Attheia ne verrait pas Advar, mais ce dernier pourrait garder un œil sur elle. Idéalement, les Compagnons pourraient prêter main-forte aux forces impériales, pénétrer dans l’enceinte, trouver des prisonniers et supporter les troupes si elles devaient effectuer un repli risqué.

    Idéalement, Advar , qui avait emmené ses hommes ici, se trouvait dans le camp gagnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back.
Revenir en haut Aller en bas
 

[IH1] Intrigue 2 : Seven armies could not hold them back.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Hold me back - Margo & Gabriel
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
There be Dragons :: Bordeciel :: Le reste de Bordeciel :: Helgen-